Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

The Guard (Camp X-Ray) - de Peter Sattler

The Guard (Camp X-Ray) - de Peter Sattler

     Après une pause de 5 mois, j'entame la seconde partie de mon cycle Kristen Stewart, que je conclurai en 2022. Camp X-Ray (traduction française : The Guard...) est un joli huis clos, sensible et très bien interprété, que je vous invite à découvrir. 

 

The Guard (Camp X-Ray) - de Peter Sattler

      Je pense que jamais je n'oublierai ce jour où j'ai terminé le roman Harry Potter 6 trois jours après la parution du livre, en pleurant et en vivant l'un des suspenses littéraires les plus insoutenables de ma vie. Et puis, je me souviendrai aussi de cette attente interminable jusqu'à la sortie du dernier tome. Camp X-Ray raconte l'histoire d'Ali, qui vit exactement la même situation, à ceci près qu'il est détenu à Guantanamo depuis huit ans et qu'il subit quotidiennement l'inhumanité de ses gardiens. Un jour, une jeune soldate américaine se retrouve mutée sur le camp et, petit à petit, va se lier d'amitié avec le prisonnier.

 

     The Guard est une petite pépite méconnue qui mérite pourtant le détour, tant son sujet est traité avec délicatesse. En plus de suivre cette superbe histoire d'amitié entre deux êtres que la vie a rendus fragiles, j'ai appris plusieurs choses sur Guantanamo, qui n'était dans mon esprit qu'une prison américaine comme une autre, en "un peu plus hardcore". Je ne m'étais en effet jamais particulièrement intéressé à ce centre de détention, positionné sur une base navale à Cuba pour éviter de le soumettre au système judiciaire américain, et donc permettre aux autorités de pratiquer des actes de torture sur les détenus.

 

The Guard (Camp X-Ray) - de Peter Sattler

      Le réalisateur adopte un parti pris très intéressant en relatant le quotidien du Camp Delta sous la forme d'un huis clos (ou presque), ce qui rend certaines séquences particulièrement efficaces puisque la sensation d'enfermement est palpable d'un côté comme de l'autre. Les détenus sont enfermés physiquement, privés de toute liberté, tandis que les gardiens sont enfermés avec leur propre conscience, passant leurs journées à tourner en rond pour surveiller des hommes dont ils ne connaissent rien. 

 

       La gestion de l'espace est parfaitement maîtrisée, la caméra alternant entre des plans fixes qui appuient cette impression de situation pesante et vaine (le générique final en est un parfait exemple), et les plans rapprochés qui permettent de rendre certaines scènes plus intimistes. The Guard n'a pas vocation à offrir de grands moments de tension, il y a d'ailleurs très peu de mouvement entre ces murs. Le film se concentre principalement sur des émotions, des sensations qui dépassent le simple rapport gardien-détenu. Par moments, j'ai retrouvé cette superbe atmosphère qui plane sur La ligne verte de Frank Darabont, lorsqu'on entrevoit une lueur d'espoir pour l'humanité des personnages. Les failles et faiblesses qui sont reprochées à Cole par ses supérieurs apparaissent ici comme des valeurs morales, des gestes d'humanité envers un être qui ne lui est pas vraiment opposé. 

 

The Guard (Camp X-Ray) - de Peter Sattler

      J'ai adoré l'évolution du personnage principal, que Kristen Stewart incarne à merveille, avec une belle sensibilité mais aussi une autorité qu'on lui connait peu. Le film octroie quelques moments de répit à son personnage, il lui laisse le temps de la réflexion et la temporalité de l'intrigue est à la fois claire et limpide à l'écran. On sait pourtant à quel point il est difficile de donner l'illusion des mois qui défilent, notamment lorsque l'action prend toujours place au même endroit et que peu d'événements se produisent en dehors des discussions entre les deux protagonistes. Il est donc évident que les acteurs font une part importante du boulot, montrant de manière subtile leurs personnages évoluer au fil de leur relation (par ailleurs, merci infiniment aux scénaristes de ne pas avoir succombé à la tentation de vouloir faire de tout ceci une romance. The Guard est une simple histoire d'amitié et j'ai beaucoup apprécié de n'avoir jamais eu à me poser de questions sur cette relation. Ca fait du bien). Payman Maadi est également sublime dans ce rôle et les 20 dernières minutes du film sont terriblement poignantes grâce à son interprétation.

 

      Bref, Camp X-Ray est un drame en huis clos magnifique que je prendrai un grand plaisir à revoir régulièrement. Ca fait longtemps que ça n'était pas arrivé, mais ce film entre dans mon top 300.

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article