Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Papa - de Maurice Barthélémy

Papa - de Maurice Barthélémy

       Wouaw. Je ne m'y attendais pas, mais Papa est peut-être le plus beau film que j'ai vu cette année. Tout du moins, c'est celui qui me hantera le plus longtemps. J'ai découvert cette comédie dramatique de 2004 la semaine dernière et je l'ai déjà vu 3 fois. J'ai regardé les scènes coupées, écouté les commentaires de Maurice Barthélémy, chose que je ne fais quasiment jamais sur un DVD (la dernière fois, c'était probablement Le Seigneur des Anneaux, donc ça date). Ce film de 1h10 est un petit bijou, y'a pas d'autre mot.

 

Papa - de Maurice Barthélémy
Papa - de Maurice Barthélémy

       Je ne vais pas rentrer dans les détails car, lorsqu'on parle d'un film de moins de 75 minutes, on a vite fait de trop en dire alors que la clé de ce genre d'histoires réside dans le mystère qui entoure les personnages. Je peux simplement dire qu'il s'agit d'un road movie mettant en scène un père et son fils et qu'on y suit à la fois leurs galères mais aussi leur complicité, avant de découvrir un autre lien, très fort, qui les unit.

 

      Tout tient en une réplique, il s'agit d'une question que l'enfant pose à son papa : "Pourquoi t'es jamais triste ?". Avec toutes les clés en main, cette question est bouleversante et il faut dire qu'Alain Chabat incarne ce père joueur et rieur à la perfection. Le rôle a été écrit spécialement pour l'acteur, par Maurice Barthélémy, et ça se ressent dans ses moindres répliques et mimiques. Alain Chabat s'imprègne de son personnage avec un naturel étonnant et le film se conclut avec la certitude qu'on ne peut pas rêver meilleur père pour un enfant. Il est doux, drôle, sensible, émouvant, subtil. Le jeune Martin Combes, par ailleurs, délivre également une merveilleuse interprétation et on n'a aucune difficulté à imaginer le lien puissant qui unit les deux personnages.

 

Papa - de Maurice Barthélémy
Papa - de Maurice Barthélémy

      Tout au long de ce périple en voiture, les situations s'enchaînent ; tantôt cocasses et "feel good", tantôt profondes et plus sombres. Le film ne fait jamais l'erreur de s'engouffrer dans le pathos alors qu'il aurait été naturel d'y foncer tête baissée. Mais non, le scénario est finement écrit et l'ensemble est parfaitement dosé, avec des pointes d'humour qui viennent désamorcer une situation qui n'est presque jamais énoncée à voix haute. Le drame plane sur les personnages mais tout est en retenue. Ce père et son fils semblent pouvoir parler de tout et de rien sans tabou, mais le sujet principal, plus douloureux, se ressent sans dialogues, uniquement grâce aux yeux d'Alain Chabat. Vraiment, sa performance est d'une justesse folle et je pense qu'il s'agit tout simplement de l'un des plus grands rôles de sa carrière.

 

Papa - de Maurice Barthélémy
Papa - de Maurice Barthélémy
Papa - de Maurice Barthélémy

       Pour conclure, je ne peux pas parler de Papa sans citer l'extraordinaire musique du film. Bien sûr, on y entend quelques chansons populaires telles que Antisocial de Trust (qui ouvre le film en donnant le ton, juste après que le personnage de Chabat dise à son fils qu'il doit arrêter de lui péter les couilles) ou encore Soleil d'Hiver de Niagara que le papa fredonne d'ailleurs à son fils pour l'endormir (avec la voix extrêmement douce et réconfortante de Chabat, un vrai bonheur). 

 

      Cependant, le chef d'œuvre de ce film reste à mon gout la composition de Philippe Morino, qui s'est occupé de la musique extradiégétique. Si les musiques qui parcourent le film n'ont pas de nom (puisqu'aucune BO n'a été commercialisée), ce sont elles qui ont poussé mes larmes à sortir. L'une d'elles, en particulier, conclut le film en accompagnant l'une des plus belles scènes que j'ai pu voir de ma vie dans le cinéma français. Je n'ai pas de mot pour cette fin, magnifiée par l'ambiance sonore de Philippe Morino, avec ces quelques notes qui me hantent depuis plusieurs jours. Je vous laisse écouter cette merveille ci-dessous...

 

       Papa n'est pas un coup de cœur, donc. Il va bien au-delà de ça, car il va me rester en tête et m'obséder pendant plusieurs semaines. C'est pour des émotions comme ça que j'aime le cinéma. 

 

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
J’ai jamais compris pourquoi elle était si mal aimée, et la plupart du temps c’est gratuit. Ça te parle de l’époque de Taxi ou de sa fameuse scene dans Batman mais ça va un moment, c’est vrai que les français ont du mal avec le succès. <br /> <br /> Mais j’espère que pour cast des acteurs, les producteurs ou les réalisateurs ne se fient pas au commentaires qu’on trouve sur les réseaux. <br /> <br /> Ana de Armas a l’air de plaire au gens dans le film vu qu’apparemment elle est à moitié à poil tout du long. <br /> Je connais pas très bien cette actrice ni ce que son jeu propose, d’ailleurs je sais pas ce que t’en penses mais j’ai l’impression que les gens apprécient plus ou en font de trop quand un acteur ou actrice cabotine ou en fait des caisses en disant « ohlala mais quel acteur » plutôt que quand ça propose un jeu juste et subtile.
Répondre
S
Ça dépend du rôle ou de l'acteur. Il y a des acteurs que j'adore voir cabotiner parce que c'est leur marque de fabrique un peu. Ça ajoute parfois quelque chose. Je crois que je suis de moins en moins exigeant avec le jeu des acteurs mais quand c'est vraiment mauvais, ça peut me sortir complètement du film.
T
Mais de toute façon je pense que pour le public, c’est triste mais elle restera toujours une mauvaise actrice et j’ai remarqué que Marion Cotillard souffrait du même phénomène. <br /> Pour Marion Cotillard c’est un comble parce qu’à l’étranger elle est acclamée et c’est dans son pays qu’elle est le plus critiquée, encore récemment avec le prochain Astérix et Obelix où elle s’est faite dégommée juste avec une Bande annonce. <br /> C’est fou comment 1 ou 2 prestations pas folles ont plus d’impact qu’une dizaine de bonnes apparitions. <br /> <br /> C’est plus le film qui se fait détruire vu que les 3/4 des personnes réclament déjà l’Oscar à Ana de Armas. <br /> Et par curiosité j’ai été voir les notes du film sur Rotten Tomatoes et IMDB et c’est pas fou. <br /> Étant franchement pas fan de Marilyn Monroe je me demande encore si je le regarderai un jour en fin de compte.
Répondre
S
Je suis d'accord, Stewart a été plombée à cause de Twilight, par contre beaucoup de monde change d'avis au fur et à mesure de ses rôles, il est de moins en moins fréquent de la voir rabaissée à ce rôle. <br /> <br /> Marion Cotillard en souffre aussi surtout qu'elle est devenue un mème. Globalement internet a interféré de manière négative dans la carrière de nombreuses actrices... Perso j'adore Cotillard et je la défends à chaque fois que j'entends un truc qui la descend, c'est souvent sans raison. C'est pas pour rien qu'elle explose aux US, mais les français ont du mal avec ça.<br /> <br /> Pour Blonde, il m'intrigue quand même parce que j'ai envie de savoir ce que ça donne mais je place peu d'espoirs. Ana de Armas, ce n'est pas trop mon truc en terme de jeu et je trouve qu'elle ne correspond pas au rôle (notamment en terme de silhouette).
T
Bon avec toutes les remarques sur Twitter sur Blonde ( que je n’ai pas vu ), j’ai pas pu esquiver certains commentaires et il y’en a un où j’ai directement pensé à toi. <br /> <br /> J’en rigole parce que je sais très bien que ça va pas te plaire et je sais que tu m’avais recommandé ce film mais j’ai pas encore trouvé le courage de le regarder.<br /> <br /> Un gars dit : « Blonde... Déception niveau 1000000 » <br /> Un autre lui répond : « Aussi décevant que Spencer ? »<br /> Un autre dit : « Ce film a un potentiel campy imo, Kristen Stewart joue tellement mal c'en est comique »<br /> <br /> Analyse please ?
Répondre
S
Alors déjà je viens de découvrir le terme "campy"! <br /> <br /> Y'a rien à analyser sinon, j'ai du mal à comprendre qu'on puisse remettre en question le talent de Kristen Stewart alors qu'elle montre année après année son vrai potentiel. Son interprétation dans Spencer m'a beaucoup marqué, mais ce n'est sans doute pas le cas de tout le monde. <br /> <br /> Par contre je suis assez surpris de voir Blonde démonté par des Twittos, c'est plutôt un repaire de jeunes obsédés par Ana de Armas. Mais je n'ai pas encore vu le film. <br /> <br />
T
Oui il a été accusé de harcèlement sexuel, je sais pas si ça été prouvé ou non.<br /> <br /> Oui mais dans ces cas là tu juges le rôle pas la prestation. Si tu te bases sur ce qu’un acteur a déjà fait par le passer il faut aussi que les rôles soit tout aussi profond. <br /> La elle est quand même assez en retrait dans le film, c’est plus un rôle secondaire. <br /> Mais il y’a quand même de la marge entre être en « Pilote automatique » et « Excellente mais elle a eu mieux avant ». <br /> <br /> Mais je trouve que les critiques écrites sont plus objectives que les critiques qu’on trouve sur YouTube.
Répondre
S
Oui c'est normal, sur Youtube la priorité numéro 1 des critiques est de faire des vues (un max) pour rapporter du fric. Y'a pas de liberté, ils sont obligés de prendre parti de manière parfois virulente pour augmenter leur fréquentation. <br /> <br /> La critique écrite ne rapporte pas d'argent (à part certaines revues comme les Cahiers etc.) donc y'a pas la tentation de vouloir faire du buzz ou se faire remarquer particulièrement.
T
Bon après je vais arrêter de te prendre la tête avec lui mais il y’avait 2 critiques en particuliers qui m’avait interpellé. <br /> <br /> Celle sur Manchester by the sea où il remettait clairement en question les talents d’acteur de Casey Affleck en le raclant sur toutes les émotions qu’il faisait ressortir dans le film. Alors je sais pas si a l’époque il était au courant des accusations dont l’acteur faisait l’objet mais étant donné que le gars a reçu l’oscar pour son interprétation j’ai vraiment remis en question sa sincérité à le critiquer. <br /> <br /> Et celle de Ma vie avec John F Donovan où il a été très critique envers Dolan et où il détruit tout le casting ou presque en citant Kit Harrington bon qu’à jouer les Jon Snow et Natalie Portman où il considérait qu’elle était en pilote automatique tout le long du film. Et ça m’a interpellé parce que j’ai fait le parallèle avec ta critique sur ce film, critique dans laquelle je me suis retrouvé, et qui est à l’opposé mais dans tous les domaines de la sienne.
Répondre
S
Oui c'est possible. En fait je suis rarement d'accord avec Durendal, il démonte souvent des films assez indépendants et encense parfois des bouses pas possibles... <br /> <br /> Je n'ai pas entendu parler des accusations sur Casey Affleck mais remettre en question son talent dans Manchester by the sea est une belle connerie. Pour John F. Donovan c'est un peu plus compréhensible : Portman y est excellente mais elle a clairement fait mieux, c'est le genre de rôles qu'elle a souvent eus par le passé. <br /> <br /> Même si je suis souvent en désaccord avec lui, il y a un côté plaisant à le voir argumenter.
T
Ah pour Inthepanda je savais pas, dans tous les cas si on était au courant de toutes les merdes sur YouTube ou autre on regarderait plus rien. <br /> <br /> Je suivais aussi Dirty Tommy un moment, mais il a un côté hautain je trouve, on retrouve ça chez pas mal de critiques d’ailleurs qui pensent tout savoir tout. <br /> <br /> Mais nan pour moi Durendal je peux clairement pas, je pense plutôt que c’est le contraire sur lui et qu’il est pas sincère, il a compris ce qui plaisait à sa communauté et il joue sur ça. <br /> J’avais regardé une fois ses prédictions aux Oscars, et le gars avait pratiquement déglingué les 3/4 des personnes récompensées dans ses critiques précédentes donc bon c’est qu’il y’a un problème. Je peux comprendre que c’est subjectif mais tu sens qu’il critique plus sur la personne que pour l’artiste et c’est globalement ce qui me plait pas chez lui.
Répondre
S
Ah oui je n'avais jamais vu spécialement ce côté chez Durendal. J'aime sa manière de parler spontanément et les éléments techniques qu'il apporte sont intéressants. <br /> <br /> Effectivement j'ai suivi Dirty Tommy également pendant quelques semaines mais ça m'a vite énervé, surtout sur ses lives ou je le trouve très hautain t'as raison. Et je suis rarement d'accord avec ses avis en plus. <br /> <br /> Sinon j'ai suivi quelques temps Clararunaway aussi mais je me suis très vite lassé de sa façon de parler et de ses faux rires qui ont fini par m'agacer.
T
Et je sais pas si t’as déjà regardé ou si tu regardes encore les critiques ciné sur YouTube. Pour ma part j’ai abandonné l’idée depuis plusieurs mois. J’ai plus l’impression maintenant que ça critique plus les personnes pour ce qu’elles sont dans la vraie vie que pour la prestation ou pour la réalisation. <br /> <br /> Je prend l’exemple du spécimen Durendal, je sais pas si tu le connais, que je vois encore poster sur Twitter des avis mais je me demande encore comment ce mec peut avoir une communauté qui le suit. Après peut être que c’est moi mais j’ai jamais été d’accord avec lui sur un film.<br /> <br /> Et c’est pas le seul, alors chacun peut avoir son avis mais que ça soit constructif et intéressant, la t’as plus l’impression que le gars fait un sketch.
Répondre
S
À une époque je suivais beaucoup Inthepanda et Durendal. <br /> <br /> Pour Inthepanda, j'étais abonné à sa chaîne Youtube mais aussi à son Twitch, j'écoutais aussi Pardon le cinéma. Mais au bout d'un moment j'en ai eu marre, il parle comme s'il connaissait tout sur le cinéma et qu'il était une référence en la matière. Je croyais que c'était du second degré et ça me faisait rire mais plus le temps passe et plus j'ai le sentiment qu'il a pris la grosse tête. Et puis, surtout (même si c'est essentiellement sur Twitter que ces infos circulent et que je prends ça avec des pincettes), il est régulièrement cité parmi les youtubeurs douteux avec quelques accusations d'agressions sexuelles etc. Du coup j'ai préféré arrêter de le soutenir et je ne m'en porte pas plus mal. <br /> <br /> Pour Durendal je continue de le suivre parce qu'il a parfois de bonnes analyses techniques et qu'il est globalement sincère. Mais je ne le regarde presque plus parce qu'il sait que pour faire des vues, il faut parler de Marvel et compagnie. Du coup des vidéos m'intéressent de moins en moins. <br /> <br /> J'ai suivi Merej quelques temps parce que je trouvais quelques analyses pertinentes (sur "Men" notamment), mais il passe son temps à parler de wokisme et ça m'a gonflé. Dernier exemple en date : Prey. <br /> <br /> Et puis il y a Regelegorilla qui m'insupporte globalement. Je suis contre la déferlante de haine qu'il se prend sur Twitter mais il a aussi un côté provocateur et je pense qu'il joue avec tout ça dans le seul but de buzzer. Ça ne m'intéresse pas. <br /> <br /> Ia final il ne reste que Le fossoyeur de films qui me passionne. Le gars est honnête, élégant, pertinent, humble. Malheureusement il a laissé de côté les critiques et se concentre sur d'autres projets qui me parlent moins.
T
Alors j'ai voulu avoir ton point de vue parce qu'en ce moment j'aborde souvent le sujet avec des potes et je me pose moi-même des questions, dont la principale est " Suis-je normal " parce que quand tu vois les 3/4 des commentaires tu te dit mais comment tu peux poster ca.<br /> Un exemple il y'a une photo qui va sortir, et c'est principalement chez les actrices, tu vas regarder les commentaires c'est soit "oh elle a tapée le mur" ou "oh elle était carrément mieux avant". Fin en quoi c'est intéressant de mettre ca, dans le pire des cas tu peux le penser mais poste le pas.<br /> <br /> Pareil c'est marrant que tu me parles de Rings Of Power parce que mon ras le bol a commencé par ca avec les polémiques autour du racisme, du Wokisme etc. Et à chaque sortie de film c'est pareil. Il y'a eu le même débat avec House of the Dragon après ca a été avec la Petite Sirène et plus récemment avec le prochain Astérix et Obélix sur la couleur de peau de Cléopâtre. <br /> Même si je m'en fout de ces films c'est la hauteur des débats qui rend fou. <br /> J'ai l'impression qu'on est rentré dans un cercle vicieux et que dés que y'aura un film ou une série avec un noir ou une femme ou les deux en perso principal ca va crier au Wokisme.<br /> <br /> Après tu parles de décalage avec les jeunes, je vais te rassurer, j'ai 25 ans, je vieillis tout doucement mais je me considère encore jeune ma foi et j'ai le même sentiment que toi. Ah moins que ca soit que des 15-16 ans la je pourrais comprendre mais malheureusement je pense pas. <br /> <br /> Moi de base je suis pas du tout à l'aise avec le fait de commenter sur les réseaux et tout ca, je cherchais juste des comptes avec des gens qui parlent de cinéma, de films et de scènes qui les ont marqués et qui débattent dessus, ca te permet de découvrir des trucs, et au final je me suis rendu compte que je trouvais ca plus sur des comptes Anglais ou Américains, après en globalité c'est partout pareil.<br /> <br /> Sur les Marvel / DC je crois c'est encore pire qu'il y'a 2-3 ans. Les gens se plaignent que ca leurs plaisent plus mais au final ils vont voir les films, pour le peu qu'il y'ai un gars qui en dise du mal il va avoir 100 personnes sur la tronche. Ca te sort des " Chris Evans/Chris Hemsworth remballent vos acteurs là " fin c'est débile, et encore si c'était vrai. T'as vraiment l'impression que si t'es pas d'accord avec eux bah t'es le roi des cons en vrai. <br /> <br /> Et ouais pour revenir à Sandra Bullock c'est vrai que c'est triste d'en arriver la. J'ai jamais vraiment été un fan de l'actrice mais c'est du gâchis. On peut comprendre que dans le milieu dans lequel elles évoluent c'est dur de vieillir mais y'a plein d'actrices qui restent naturelles et qui paraissent carrément plus jeunes mais bon.
Répondre
S
Effectivement, je n'ai même pas parlé du débat du "wokisme", j'avais d'ailleurs masqué aussi le terme "woke" sur Twitter pour être tranquille. <br /> <br /> Je ne comprends pas vraiment ce terme ni les réactions qu'il suscite. Pour moi, peu importe quels personnages sont représentés à l'écran, c'est la construction de l'histoire, l'émotion et les relations entre les personnages qui m'intéressent. Ceux qui soupirent ou soufflent parce que les minorités sont de plus en plus représentées dans le cinéma / les séries ont un gros problème à régler à mon avis. Après 100 ans de cinéma, c'est triste d'en arriver à des réactions aussi puériles.
T
Salut, j'ai pas beaucoup réagis à tes derniers articles vu que bah j'ai pas vu grand chose.<br /> <br /> Par contre j'avais été voir Bullet Train quand il était en salle, je trouvais que ca valait pas le coup que je t'en parle mais c'est vrai que c'était sympa quand même, tu t'ennuie pas et c'est fun. Par contre, j'adore Brad Pitt, mais j'ai l'impression que ce rôle la chez lui j'ai du le voir 100 fois, aussi la seule chose qui fait peur dans le film c'est Sandra Bullock à la fin, je l'avais bientôt pas reconnue.<br /> <br /> Ah et j'ai vu dans ton article sur Nope, et ca m'a fait sourire, que Twitter avait eu raison de toi, je vais pas te mentir que je suis sur un fil aussi, pas seulement question ciné mais globalement et j'espère vraiment que c'est pas le reflet de la société parce que bordel je me pose énormément de questions.<br /> <br /> Je voudrais savoir ce que t'as vu comme avis ciné sur Twitter que t'as trouvé aberrant, pas uniquement sur des films récents mais sur un peu de tout, je suis curieux et par pitié ne soit pas sur la retenue, déglingue moi ces cons un peu.
Répondre
S
Salut ! Bah faut dire que je ne publie pas beaucoup en ce moment. Je devais faire un article sur la série After Life de Ricky Gervais mais j'ai eu la flemme (ça viendra quand même), puis je constate qu'en ce moment je regarde assez peu de films (trop de fatigue). J'ai commencé à la série Rings of Power et ça me plait assez, j'en toucherai un mot à la fin de la saison.<br /> <br /> Pour Bullet Train, c'est marrant parce que le visage de Bullock ne m'a pas choqué sur le moment, mais je viens de regarder des photos récentes de l'actrice et je suis assez déçu. Encore une star qui a succombé à la peur de vieillir mais qui n'a pas compris que les chirurgies sont justement des marques de vieillesse.<br /> <br /> Pour Twitter, j'ai tenté plusieurs fois d'y retourner ces dernières années. Avant, c'était plutôt dans le cadre "prof de maths", pour parler avec d'anciens élèves ou collègues, mais cet été j'ai testé le Twitter ciné, ce fut un enfer. Mis à part quelques comptes franchement très sympa que j'ai eu plaisir à suivre et avec qui j'ai eu des échanges intéressants / marrants, je passais 95% de mon temps à faire le tri et à masquer tous les comptes qui se présentaient dans mon fil. <br /> <br /> Globalement je n'ai envie de "déglinguer" personne, mais je pense que je suis maintenant en décalage avec les jeunes, leur langage et leurs goûts. Il y a trop de gamins sur cette plateforme, qui ne se rendent pas compte des mots qu'ils utilisent et à quel point ils ruinent la langue française. Les nouvelles expressions à la mode m'exaspèrent, du type "je vais crever", "j'en peux plus", "je chiale" à chaque fois qu'un truc prête à sourire. Tout le monde exagère tout, la majorité des interactions entre cinéphiles met en évidence l'immense égocentrisme de la plupart de ces gens, leur intime conviction d'avoir toujours raison et un besoin permanent de se mettre en avant.<br /> <br /> Quand pour la 15e fois, j'ai vu passer des conneries du genre "pour chaque like, je vous donne mon avis sur tel film", je me suis cru de retour en 2005 sur Skyblog avec "lâche tes comms !" ou "chaque comm est rendu x10 !!". Je suppose que toutes les générations de jeunes passent par ça, mais ce n'est plus de mon âge.<br /> <br /> Je voulais juste bavarder, déconner, partager des découvertes et des émotions, mais ce n'est pas ce que j'y ai trouvé. J'y ai trouvé des centaines de gens quelconques qui passent leur vie à réclamer des abonnés à tout bout de champ, à surveiller qui se désabonne, à clasher les autres pour se faire voir, à chercher désespérément à "percer". Chacun contrôle son petit nombre d'abonnés comme si ça avait une quelconque importance. Lorsqu'un mec se précipitait pour clamer haut et fort "merci beaucoup, vous êtes maintenant 500 followers wouhou !!!", je me désabonnais exprès pour qu'il retombe à 499. C'est assez pitoyable à voir et j'ai donc voulu en sortir.<br /> <br /> Et puis surtout, c'est incroyable le nombre de gens qui sont centrés sur les Marvel / DC. Il y a eu toute une période où tout le monde parlait de The Batman (que je n'ai pas vu), où chacun y allait de son commentaire exagéré "y'a pas de débat c'est le meilleur film de l'année". J'ai masqué une centaine de comptes à cette période-là. Je suis même allé jusqu'à bannir les mots "marvel", ... de mon fil. Quand ils ont recommencé pour Nope, j'ai compris qu'il fallait que ça s'arrête pour moi ! Passer autant de temps à masquer tout le monde et à être exaspéré par les réactions de 95% des gens, c'est bien qu'il y a un truc qui cloche...<br /> <br /> Voilà tout, j'espère avoir répondu à ta question :)