Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Shining - de Stanley Kubrick

           A mon goût le chef d'oeuvre de Stanley Kubrick, qui s'attaque ici à l'angoisse et à l'horreur (on peut dire qu'il aura presque touché à tout), et nous livre l'un des meilleurs films jamais créés dans ce genre. 

 

Indice Spoiler :  Spoiler3

 

shining.jpg

(source du gif : If we dont, remember me)

-> Lire la suite...

           Adapté du bouquin éponyme de Stephen King que j'ai également adoré, ce film est une vraie pépite cinématographique grâce aux talents de réalisateur de Kubrick mais surtout grâce au talent d'interprète de Jack Nicholson. Cet acteur absolument génial (probablement l'un des plus grands de ce monde) porte pratiquement le film sur ses épaules en enchaînant des scènes qui deviendront cultes. Le reste du casting est un peu plus faible, notamment le gamin joué par Danny Lloyd qui, malgré sa bouille, est extrêmement agaçant. Jack Nicholson joue le personnage de Jack Torrance avec une facilité déconcertante, avec son sourire de taré et son regard de fou. Un personnage qui sombre dans la folie à cause d'un isolement prolongé et probablement parce qu'il est hanté par les précédents occupants de l'Overlook. Dès le début, on sent que ce personnage va s'avérer instable et dérangé (on ressent déjà ça dans la voiture au début). Mais sa folie va naître réellement au coeur de ce lieu terrifiant, montant en intensité jusqu'à un final flippant. Je ne me lasserai jamais de voir certaines scènes de ce film. La scène pendant laquelle Jack demande à sa femme de ne jamais le déranger, bien sûr, est absolument géniale et montre tout le talent de Jack Nicholson. Ce passage est d'autant plus terrifiant lorsqu'on apprend ce que Jack tapait vraiment sur sa machine à écrire... C'est d'ailleurs le passage qui suit cette révélation qui restera à jamais mon préféré : lorsque Jack avance doucement vers Wendy dans les escaliers. La folie de Jack Torrance éclate au visage de se femme qui, une batte de baseball à la main, ne sait pas comment réagir. C'est à ce moment aussi qu'on a la meilleure réplique du film, scandée par Jack Nicholson absolument géant : "Non, Wendy, je ne vais pas te faire de mal. Je vais simplement de défoncer la gueule". La musique monte en puissance pendant cette scène et, à partir de ce moment, Shining ne laisse plus le temps au spectateur de souffler. Les scènes cultes s'enchaînent et il est clair que la dernière demi-heure du film est la meilleure partie. La scène de fracassage de porte à la hache est cultissime, terrifiante, tout comme l'angoisse et la fuite de Wendy avec le délire de l'homme-cochon, le "REDRUM". L'actrice Shelley Duvall fait terriblement cruche en VF, mais c'est en voyant la VO que j'ai réalisé qu'elle était juste très mal doublée. Car elle est simplement géniale d'un bout à l'autre, notamment dans les moments d'angoisse et de peur (sa réaction face à la hache qui traverse la porte est tout simplement incroyable).


shining.jpg

           Pour un film d'horreur, Shining est assez lent avec un grand nombre de plans-séquences. Mais c'est justement cette lenteur qui permet d'imposer un sentiment d'angoisse grandissant au coeur de cet hôtel isolé. C'est un film qui angoisse, mais ne fait pas vraiment peur (sauf éventuellement vers la fin, où la folie du personnage principal file quelques beaux frissons). La tension est palpable et augmente constamment au cours du film, mais le spectateur ne sursaute presque jamais. Ce climat est accentué par les mouvements de caméra parfois superbes (lorsqu'on suit Danny en tricycle dans les couloirs) avec une symétrie fréquente des décors qui impose un certain sentiment d'anxiété. Et puis, bien sûr, la musique fait également une grosse partie du boulot avec certains morceaux (dans la dernière partie) faisant penser à Psychose. J'ai trouvé un peu dommage que certains passages du livre n'aient pas été adaptés. Pour moi, le livre de Stephen King est largement plus stressant et terrifiant que le film de Kubrick. Je pense que je n'oublierai jamais le passage du livre où Danny se fait poursuivre par des buissons en forme d'animaux. Il est vraiment dommage que ce passage n'ait pas été adapté car il est très flippant à lire. En dehors de ça, je pense que le film est tout simplement parfait et restera culte pendant très longtemps.

 

shining.jpg

(source du gif : If we dont, remember me)





        



Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
La seule chose terrifiante dans ce film c'est la vf de la femme de Jack lol.
Répondre
G
Je ne suis pas du tout d'accord pour ce film là. Les acteurs, et il faut l'avouer sont tous plus horrible les uns que les autres, hormis notre bon Jack. Malheureusement, malgré son talent, il ne sauve pas le film, qui est, pour moi, l'un des plus raté du cinéma ! ;)
Répondre
C

ah ouais shining est un superbe film y'a pas à dire et je suis d'accord Nicholson est génial! sinon pour moi l'hôtel the overlook est une sorte de métaphore de l'alcoolisme de Jack: il l'enferme
totalement et le coupe des autres, lui adore l'hôtel et le redoute comme un alcoolique son verre de whisky, c'est quand il va boire au bar qu'il commence à voir les clients de l'ancien temps (il
se refamiliarise avec son addiciton) et l'hotel les détruit lui et sa famille véritablement à la manière d'une drogue. A la fin jack est retombé totalement dans son alcoolisme et il ne fait alors
plus qu'un avec l'hotel: vous avez toujours été la lui dit le majordome (en effet on ne guérit pas de son alcoolisme) c'est pourquoi je pense, on le voit sur la photo à la fin. Désolé 
d'avoir été si long.


ps: ton blog est vraiment très bien, merci.


 
Répondre
S


J'ai jamais poussé la réflexion jusque là mais c'est intéressant ! Pour moi c'est plutôt une métaphore de sa folie, qui a sûrement été toujours là également.



H

j'ai pas top compris la fin quand la caméra se focalise sur la photo ou on vois jack torrance desu, la photo datte de 1921 c'étais le ball de l'hotel
Répondre
S


Ouais j'ai du mal à comprendre aussi j'admets... Surtout que ça ne figure pas dans le bouquin il me semble.



H


Ya pas à dire au cinéma, ça a quand même une autre dimension :D



Répondre
S


Ouais, faut avouer !



Z


S'il y a bien un Kubrick des 3 que j'ai vu que je peux qualifier de chef d'oeuvre absolu c'est celui-la. Pour une fois le perfectionnisme visuel du bonhomme ne nuit pas a la narration et si
Shining est un film lent c'est pour mieux permettre à son metteur en scène d'installer une ambiance angoissante et oppressante... Précurseur du chef d'oeuvre de l'horreur THE THING par les
thématiques qu'il aborde, The Shining est un pur film d'horreur, flippant et étrange mais c'est également un film abordant des thèmes complexes et multiples : l'isolement, la folie (deux thèmes
que Carpenter aborde dans THE THING), mais également la dislocation de la famille... A cela se rajoute le côté visionnaire de Kubrick en termes de mise en scène, ce dernier livre des plans à
tomber par terre (les plans séquences à la steadycam dans les couloirs et le plan sur l'ascenseur pour ne citer que ceux la.), travaille l'ambiance à l'aide de sa caméra et certains plans
inspirent de sacrés moments de frousse!! Et puis le tout est quand même superbement écrit, tout en non-dit et en subtilité, Kubrick livre un chef d'oeuvre que l'interprétation magnifique de
Nicholson (même si je suis loin de partager ton avis, Nicholson est excellent mais la plupart du temps il fait ce qu'il sait faire : du Nicholson!), de Duvall et de Scatman Crothers soutiennent
avec brio! La musique est également excellente (d'ailleurs la zik du générique semble très inspirée d'un petit bout de la bande-son de Companeros par Ennio Morricone... Qui l'eut cru?)



Répondre
S


Difficile de ne pas faire du Nicholson quand on s'appelle Nicholson



S


Tout à fait d'accord avec toi, une merveille. Par contre, contrairement à toi, j'ai trouvé le film mille fois plus angoissant que le livre (mais bon, après c'est une question de ressentis
personnel ; j'adore lire mais un livre n'a jamais réussi à m'effrayer autant qu'un film)



Répondre
S


Non moi non plus, d'habitude un livre ne me fait pratiquement rien. Mais j'ai rarement autant flippé qu'en lisant le passage des buissons...



S


Une très grande maîtrise dans la réalisation et un Nicholson et une Duvall au sommet, même si ce n'est ni mon Kubrick préféré, ni le film le plus angoissant que j'ai pu voir. Perso la scène qui
m'a le plus marqué est celle du labyrinthe, ou celle de la baignoire aussi.



Répondre
S


Ah oui la scène de la baignoire est assez stressante ! Moi non plus ce n'est clairement pas le film qui m'a le plus angoissé.



T


J'ai justement acheté le dvd la semaine dernière et je compte le regarder ce week-end. Je verrai bien si j'en pense la même chose.
En tous cas, ta critique es une nouvelle fois très convainquante.



Répondre
S


J'espère que tu vas aimer, c'est vraiment pour moi un monument de ciné.