9 juillet 2011 6 09 /07 /juillet /2011 08:31

           Mon troisième Woody Allen après Match Point et Vicky Cristina Barcelona, et je dois avouer que j'ai largement préféré. Là, clairement, le film ne se prend pas au sérieux et ça fait plaisir car c'est bien clair. Dans les deux autres, je n'avais pas senti ça du tout, alors que dans Minuit à Paris, l'humour est omniprésent et le scénario tellement loufoque qu'on passe un bon moment.

 

Indice Spoiler :  Spoiler2

 

minuit-a-paris.jpg

 

-> Lire la suite...

         Drôle, parfois vraiment très drôle, j'ai pas vraiment regretté d'être allé voir ce film au cinéma quand l'occasion s'est présentée. Dès le début, on se marre franchement et on ne s'ennuie pas, en tout cas moi j'ai été ravi dès les premières minutes. Evidemment, c'est Owen Wilson qui fait tout le film, c'est vraiment impressionnant. Son personnage porte vraiment au rire pratiquement d'un bout à l'autre, avec ses mimiques, ses répliques, et les situations dans lesquelles il se retrouve. L'acteur est vraiment formidable, très impliqué dans le rôle d'un homme plutôt simple, qui ne supporte pas les mondanités dans lesquelles l'entraîne sa future femme mais ne laisse rien transparaître. Ecrivain américain qui a du mal à démarrer, il vient à Paris avec sa compagne (qui le prend un peu pour un loser), et préfère de loin rester seul à vagabonder dans Paris plutôt que de supporter l'ami de sa femme, pédant au possible et expert dans tous les domaines (le vin, la peinture, etc.). Ce personnage prétentieux et assez insupportable est l'objet de nombreux rires au début du film, avec son côté monsieur je-sais-tout qui nous fait marrer car il provoque chez Gil (Owen Wilson) des réactions vraiment tordantes.


        Mais rapidement, l'histoire avance et Gil se retrouve seul dans Paris, à minuit. Il va alors traverser le temps et rencontrer de façon improbable tous les artistes qu'il admire depuis des années, que ce soient Hemingway, Picasso, Dali, Toulouse-Lautrec. Chaque rencontre a provoqué chez moi des rires pas possibles et le comique de la situation ajouté au jeu d'Owen Wilson est un pur plaisir. J'ai notamment beaucoup aimé Adrien Brody en Dali, répétant plusieurs fois par phrase le mot "rhinocéros". L'acteur est hilarant, associé à la tête d'Owen Wilson ce fut une bonne partie de rire. Les scènes liées aux "voyages" dans le temps sont également très drôles, je pense notamment à ce passage où Gil et sa future femme vont visiter des tableaux avec Paul et que ce dernier se fait interrompre par Gil qui semble subitement connaître parfaitement le sujet. Autre élément aussi hilarant qu'inattendu : l'apparition très surprenante de Gad Elmaleh dans le rôle totalement improbable d'un détective privé. Je crois que la présence de l'humoriste m'a complètement achevé et donne un ton bien décalé au film. La salle était morte de rire et il faut dire que la surprise est totale.


minuit-a-paris-2.jpg         Outre l'humour, le film n'est pas dénué d'un certain univers romantique éternellement lié à la ville de Paris. La présence de Marion Cotillard au casting a pu en faire grincer certains mais en définitive son charme est un énorme atout du film, elle illumine l'écran de ses apparitions. En plus de ceci, le film nous délivre une morale plutôt intelligente et bien pensée sur l'art et le temps : à savoir qu'il faut arrêter d'idéaliser et de "déifier" les artistes d'un autre temps. Vivre avec son temps est certainement la meilleure façon de vivre pleinement, et le film appuie sur l'absurdité de l'appelation "Age d'Or", chaque siècle représentant un peu l'Age d'Or du suivant... Le fait de nous montrer toute cette galerie de personnages, venus de tous temps, nous permet de comprendre le message de Woody Allen sur cette idôlatrie du passé. J'ai trouvé ça fin et intelligent, c'est un discours qu'on n'a pas l'habitude d'entendre au milieu de tous ces "amateurs d'arts". Je ne vais pas développer dans cet article de réflexion sur l'art, mais j'ai beaucoup aimé le point de vue du film même si je ne le partage pas entièrement non plus (en particulier, je peux vraiment comprendre qu'on puisse regarder une oeuvre de Van Gogh avec des lumières dans les yeux).


        Bref, j'ai été vraiment enchanté par ce film. La seule chose que je lui reprocherai (et pendant la projection, ce n'est pas rien), c'est peut-être l'abondance de personnages en tous genres (notamment le passage avec Toulouse-Lautrec qui ajoute un peu de lourdeur au scénario, même s'il sert à la perfection le sujet du film et ce débat autour de l'Age d'Or). Au début, l'apparition de tous ces personnages célèbres amuse, mais au bout d'un moment, ça use. Il est dommage que la promotion du film est due à la présence inutile de Carla Bruni, mais même si je ne suis absolument pas chauvin, Minuit à Paris est un bel hommage à la France, teinté d'humour et de romance. A voir, c'est certain.






Partager cet article

Repost 0
Published by Sebmagic - dans Critiques de films

commenter cet article

Commentaires

el 02/06/2012 04:14


Beaucoup aimé! Carrément entraînée avec le personnage dans ce vieux Paris en compagnie de ces grands artistes. C'est frais, léger, amusant. Moi aussi je me baladerai bien dans ce Paris poétisé,
chaleureux avec cette savoureuse musique.


Ca m'a donné envie de lire hemingway et je le regrette pas!

Sebmagic 02/06/2012 12:49



Après c'est sûr que Paris est sûrement trop idéalisé dans ce film, c'est un peu le gros cliché mais c'est agréable c'est sûr.



Taff 18/08/2011 10:36



Oui voila c'est ça la truc, perso je trouve que c'est les films où il joue les meilleurs, films qui sont du coup des comédies. Il joue toujours plus ou moins le même rôle, mais ça me fait marrer
à chaque fois :D



Sebmagic 18/08/2011 11:37



D'accord, moi j'y vais à reculons parce que j'ai quelques préjugés sur ce mec et sur son personnage, mais je suis sûr que je peux passer outre ^^



Taff 18/08/2011 00:41



Bigre, t'as clairement pas vu les meilleurs Woody Allen, qui sont ses pures comédies. Allez, zou : Take the money and run, Manhattan...



Sebmagic 18/08/2011 00:43



C'est vrai que pour l'instant j'ai vu que ses films récents. Va falloir que j'aille taper dans les films où il est lui-même acteur.



inthecrazyhead 12/07/2011 08:53



Joli film agréable à regarder, romantique à souhait et non dénudé d'humour. J'aime les tours innatendus qu'il prend plus d'une fois pour nous mener dans des lieux teintés de nostalgie, avec des
personnages d'antan qu'on aurait bien aimé rencontrer un jour. S'il fonctionne comme une boucle qui se répète, Midgnight to Paris est un des meilleurs Woody Allen que j'aie vu et même si
l'introduction très carte postale m'a fait demander dans quoi je suis tombée, j'ai été très vite ratrappée par le film grâce à Owen Wilson, bigrement impressionnant dans ce rôle nettement plus
sérieux mais un poil 'alenien' et drôle !


 


Ah ce personnage de Paul-le-pédant, il restera dans ma mémoire comme le mec le plus chiant que j'aie jamais vu ! Et celui d'Irène comme la pire femme du monde. Dieu que j'ai aimé sa confession à
Gil sur son adultère et puis qu'elle lui dise comme ça : 'allez, on va retourner chez nous'. A l'aise la bobonne ! 



Sebmagic 12/07/2011 12:03



Haha ouais j'ai adoré aussi la fille "Oui bon j'ai couché avec Paul, mais remets-toi en !" et 10 minutes plus tard quand l'autre dit qu'il veut se barrer "Quoi mais c'est une blague ??".
Tranquille en effet :p



Adèle 11/07/2011 00:16



Alors là, je ne suis pas trop d'accord : ce film est d'un cliché, d'une légèreté éxaspérants. Owen Wilson a l'air stupide 80% du temps.                
                       L'histoire est tellement tordue et improbable que le film est difficile à regarder. En revanche, les costumes
sont superbes, Marion Cotillard aussi.                                   Tant mieux, sinon ce film n'aurait
pas trouvé grâce à mes yeux...



Sebmagic 11/07/2011 05:21



Je l'ai trouvé beaucoup moins cliché que Vicky Cristina Barcelona et que Match Point, donc pour moi ça m'a paru original et inattendu pour un Woody Allen Faudrait que j'en voie d'autres mais en tout cas je me suis vraiment beaucoup marré pendant la projection.



Identity

  • : Vol au-dessus du 7e art
  • Vol au-dessus du 7e art
  • : Critiques subjectives d'un amoureux du cinéma.
  • Contact

Recherche Du Bonheur

Syndication (RSS)

http://idata.over-blog.com/3/93/29/14/hatRSS_white.png

Ne le dis à personne

 

Il est strictement interdit de redistribuer, copier, republier le contenu de ce blog sur votre site, blog ou forum

  Ce blog est sous la protection des Droits d'Auteur et de la Propriété intellectuelle. © Vol Au-Dessus du 7e Art & Sebmagic 2010 - 2014.

 

_______________

 visiteur(s) en ligne

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -