25 septembre 2010 6 25 /09 /septembre /2010 12:48

        Je voulais voir The Box depuis sa sortie au cinéma en novembre 2009, voilà chose faite. N'ayant vu de Richard Kelly que Donnie Darko, que j'ai trouvé particulièrement fin et génial, j'ai entamé The Box sans grande appréhension, car l'idée de départ était plus bonne. Cameron Diaz et James Marsden campent un couple, Norma et Arthur, qui vivent une petite vie tranquille avec leur fils Walter dans une ville des USA. Un jour, quelqu'un dépose au pied de leur porte une mystérieuse boîte qui renferme un gros bouton rouge. Un étrange et effrayant personnage dénommé Arlington Steward vient alors les voir et leur explique que s'ils poussent le bouton, il se produira deux choses : premièrement, un individu qu'ils ne connaissent pas va mourir quelque part. Deuxièmement, ils vont gagner un million de dollars. Le couple à 24h pour faire son choix.

  

Indice Spoiler :  Spoiler1

 

the box

 

-> Lire la suite...

        L'idée étant vraiment très bonne, le film nous pousse à penser, c'est sûr. Que ce soit avant ou après avoir vu le film, on se pose tous la même question : "Et moi qu'est-ce que j'aurais fait ?". En ceci, le film est assez bon car il permet de nous faire réfléchir sur la nature de l'Homme et ce dont il serait capable pour une belle valise de billets. Le pitch de départ est donc vraiment intéressant, c'est pourquoi ce film m'avait intrigué. D'autant que Richard Kelly m'avait épaté avec Donnie Darko (un film qui nous a permis de voir Patrick Swayze dans un rôle assez amusant, et surtout de révéler Jake Gyllenhaal, absolument parfait), et que je commençais à trouver Cameron Diaz excellente dans des rôles plus sérieux (pour moi, elle avait fait ses preuves avec Vanilla Sky). Et avec tous ces bons éléments, je ne m'attendais pas à être aussi déçu. Alors que je m'attendais à un superbe thriller psychologique et réaliste sur cette fameuse boîte, et pourquoi pas à une explication qui tient plus ou moins la route, je me suis fourvoyé.


the box 2         Bon, le film n'a pas que du mauvais. Toute la première partie est fidèle à l'image que je m'en étais faite. Le couple se retrouve face à un dilemme assez improbable (ce qui fait également l'intérêt du film, puisqu'ils se demandent naturellement si ce n'est pas une grosse farce) et ils en discutent, réfléchissent. Et puis l'intrigue se met en place, on voit plein de gens saigner du nez, sans qu'on ne comprenne pourquoi, et qui commencent à agir très bizarrement. Et puis, l'arrivée de Arlington Steward avec son visage à moitié arraché est vraiment intrigante (il faut dire que Frank Langella est relativement bon). Et pour un film qui sonne un peu "Hollywood", ça fait du bien de voir un peu de finesse et de réflexion.

         Cependant, le film bascule ensuite brutalement dans la science-fiction, chose que je n'attendais pas du tout et qui m'a sérieusement déplu. Non seulement Kelly nous arrose d'invraisemblances et d'un léger n'importe quoi assez étrange, mais en plus il se permet d'ajouter une bonne grosse morale dont on aurait pu se passer. Et là, je ne trouve pas que le réalisateur ait fait dans la finesse ni l'implicite (chose que parvient très bien à faire M. Night Shyamalan, par exemple). De même, le film se veut saisissant, mais ça n'a pas pris sur moi. Certes, l'angoisse monte graduellement au cours du film, mais tombe malheureusement à plat vers le milieu. Du coup, tout le reste du film est assez plat et dénué d'un grand intérêt. Surtout que l'explication finale du film, en plus d'être bateau, est très mal amenée et assez moche. De plus, le dénouement du film (avec le dilemme ultime) est absolument ridicule et totalement incohérent. Non seulement le choix de ce couple est carrément insensé, mais en plus ça ne semble poser aucun problème au mari d'agir de la sorte. Vraiment très peu crédible.


the box 3          Ensuite, comme je l'ai laissé entendre, le casting de ce film est horrible. Moi qui pensait retrouver Cameron Diaz dans un bon rôle sérieux et dramatique, je n'ai pas été servi. Outre le fait qu'elle vieillisse très mal, elle est dépourvue de talent tout au long du film (mention au début avec l'élève qui lui demande de lui montrer son pied, What the fuck ?). Elle en fait trop, ses répliques sonnent complètement faux. Quant à James Marsden, il est aussi expressif qu'un bocal à anchois.

        Bref, pour moi ce film aura été assez laborieux pendant la dernière heure et je regrette le fait que Richard Kelly ait baissé dans mon estime. Où est la sublime et magnifique ambiance imposée dans Donnie Darko ? Où est passé cet univers cohérent et intelligent que je croyais issu d'un esprit tordu ? Aucune idée, tout ce que je sais, c'est qu'il manque à l'appel.


 


         Voir aussi : Donnie Darko




Partager cet article

Repost 0
Published by Sebmagic - dans Critiques de films

commenter cet article

Commentaires

DD 07/08/2013 21:02

c'est vraie que la fin du film est franchement décevante, au début j'était à fond dedans. ayant en plus étudier la nouvelle que j'avais apprécier je m'attendais à un effet psychologique beaucoup plus profond! mais comme tu le dit il reste désespérément vide. la seule scène où j'ai accroché c'est quand steward explique pourquoi il a choisi une boîte " vous vivez dans des boîtes, votre maison est une boîte et vous prenez une autre boîte pour vous déplacer..ect" fait de mémoire mais c'est un peu près ça! c'est tellement déprimant cette vision de la vie, ça m'avait toucher.

Darkgouss 08/11/2011 23:29



En fait l'idée de base est une nouvelle de Richard Matheson, qui l'avait déjà lui-même adapté pour la Quatrième dimension. 


J'ai émis exactement les mêmes critiques que toi, sauf qu'ayant lu la nouvelle avant, je savais que j'allais voir une merde. 



Sebmagic 08/11/2011 23:51



Haha au moins tu mâches pas tes mots Bon ben je vais pas lire la nouvelle alors...



charlotte 26/09/2011 18:17



parce que t'as écrit Malcolm :p



Sebmagic 26/09/2011 18:49



Ah ben oui exact Merci !



charlotte 25/09/2011 19:11



j'ai toujours rien compris au film xD au faite le fils, il s'appelerait pas walter?



Sebmagic 25/09/2011 19:26



Mmmh possible pourquoi ?



Taff 26/09/2010 14:50



A noter que le scénar de base est inspiré d'un épisode de The Twilight Zone ( la 4eme dimension ), sauf que l'épisode original a le bon gout de s'arrêter avant cette histoire moisie d'extra
terrestre. Le twist final est un peu différent et très bon, essaie d'y jeter un oeil sur youtube.



Sebmagic 26/09/2010 16:16



Ouais j'essaierai de voir ! J'ai lu aussi qu'il y avait eu un court métrage de 7 minutes, bien meilleur que le film, appelé The Black Button je crois. Je vais essayer de regarder ça ce soir.



Identity

  • : Vol au-dessus du 7e art
  • Vol au-dessus du 7e art
  • : Critiques subjectives d'un amoureux du cinéma.
  • Contact

Recherche Du Bonheur

Syndication (RSS)

http://idata.over-blog.com/3/93/29/14/hatRSS_white.png

Ne le dis à personne

 

Il est strictement interdit de redistribuer, copier, republier le contenu de ce blog sur votre site, blog ou forum

  Ce blog est sous la protection des Droits d'Auteur et de la Propriété intellectuelle. © Vol Au-Dessus du 7e Art & Sebmagic 2010 - 2014.

 

_______________

 visiteur(s) en ligne

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -