5 août 2010 4 05 /08 /août /2010 19:25

     La Cité des Anges est un film romantique (un peu à l'eau de rose), réalisé par Brad Silberling en 1997 avec Meg Ryan et Nicolas Cage. Celui-ci interprète Seth, un ange invisible qui accompagne les personnes décédées dans leur vie après la mort, mais qui aide également certains humains à faire les bons choix. Un jour, alors qu'il attend la mort prochaine de quelqu'un à l'hôpital, il va croiser le regard de Maggie, une chirurgienne.

   Cet article révèle la fin du film, il est destiné aux personnes l'ayant vu.

Indice Spoiler : Spoiler3   

 

citedesanges.jpg

 

-> Lire la suite...

    Le film vaut principalement pour le jeu d'acteur de Nicolas Cage, qui a vraiment un regard incroyable. Il parvient à jouer cet ange, qui ne ressent ni la douleur, ni l'amour, ni le frisson, ni le vertige. Bref, qui ne ressent rien. Jusqu'à ce qu'il s'intéresse à Maggie, une jeune femme qui le touche profondément par sa tristesse. Il se demande alors pour quelle raison elle pleure, et tente de l'aider moralement. Meg Ryan est également très touchante et crédible dans son rôle, il est plaisant de la voir dans des films plus tout récents, à l'époque où elle n'avait pas encore pratiqué son horrible chirurgie esthétique (je sais, j'aurais pu éviter de parler de ça et me concentrer sur le superbe jeu de l'actrice en elle-même, mais je n'ai pas pu m'en empêcher).

     Mais de plus en plus, Seth va apparaître à Maggie sous sa forme humaine et ils vont se rapprocher. Une histoire d'amour impossible entre un être qui ne ressent rien, immortel, et une jeune femme qui ne comprend pas pourquoi cet homme est si étrange et distant. Plusieurs scènes sont vraiment belles, en fait on pourrait dire que le film entier est beau. Même si certains dialogues frisent le cul-cul, il faut bien avouer que Nicolas Cage est parfait et que son personnage nous intrigue.

citedesanges-seth.jpg      Et puis un jour, Seth rencontre Nathalie Messinger, un homme qui semble le comprendre. Il découvre que Messinger sait exactement qui est Seth, et qu'il sait également comment celui-ci peut devenir un être humain afin de pouvoir vivre avec la femme qu'il aime. En effet, il lui explique qu'il était autrefois un ange lui aussi, et qu'il a fini par faire le "grand saut" pour devenir humain.

     Après un peu de réflexion, Seth sent bien que son histoire avec Maggie ne pourra jamais aboutir tant qu'il restera un ange. Il décide donc de sacrifier son immortalité au profit d'une vie d'homme, pour pouvoir enfin ressentir les choses, et ressentir Maggie. Et comme c'est alors que la magnifique petite histoire d'amour à l'eau de rose se transforme en terrible drame. Alors qu'il a enfin sauté le pas, qu'il a vécu une nuit avec Maggie et qu'il est heureux, Seth va vivre la pire des souffrances. En effet, Maggie meurt d'un accident à vélo en se prenant un camion. Et c'est toute la fin du film qui est sublime. Tous ces plans où Seth se retrouve seul, qu'il expérimente déjà le deuil alors qu'il ne vit que depuis une journée... Qui plus est, le deuil de la femme pour laquelle il a renoncé à son ancienne vie. Les scènes sont vraiment émouvantes, car Nicolas Cage est extrêmement talentueux, notamment dans un passage. Celui où Messinger et Seth se fixent, comprenant chacun ce que peut ressentir l'autre, transmettant uniquement par leur regard ce qu'il savent déjà. Comme si Messinger lui disait "Et voilà, maintenant tu sais ce que c'est de vivre...". Qui d'autre peut les comprendre ?

     Voici la fin du film en vidéo (désolé je ne l'ai pas trouvée de meilleure qualité) :

 


 
     La fin du film est quant à elle vraiment belle. Cassiel, son ami de toujours, lui apparaît et ils parlent un peu. Puis, Seth retourne à l'endroit où il écoutait autrefois les ordres de Dieu. Il sait que Cassiel et les autres anges sont ici, qu'ils l'observent. Il court alors dans la mer, comme Messinger l'avait fait avant en le narguant, ressentant enfin les vagues, la force de l'océan. Et Cassiel sourit, sachant que son ami va bien s'en sortir et qu'il est certainement plus heureux dans cette vie. Un film vraiment beau si on n'est pas hermétique aux histoires d'amour un peu niaises.



       Voir aussi : Les meilleurs films de 1990 à 1999, Les 20 films les plus tristes ou émouvants.


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Sebmagic - dans Scènes de films-séries

commenter cet article

Commentaires

Identity

  • : Vol au-dessus du 7e art
  • Vol au-dessus du 7e art
  • : Critiques subjectives d'un amoureux du cinéma.
  • Contact

Recherche Du Bonheur

Syndication (RSS)

http://idata.over-blog.com/3/93/29/14/hatRSS_white.png

Ne le dis à personne

 

Il est strictement interdit de redistribuer, copier, republier le contenu de ce blog sur votre site, blog ou forum

  Ce blog est sous la protection des Droits d'Auteur et de la Propriété intellectuelle. © Vol Au-Dessus du 7e Art & Sebmagic 2010 - 2014.

 

_______________

 visiteur(s) en ligne

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -