18 novembre 2010 4 18 /11 /novembre /2010 01:11

        La Jeune Fille à la Perle est un film sorti en 2004 en France et réalisé par Peter Webber. Il est adapté du livre éponyme de Tracy Chevalier, que je n'ai pas lu et qui propose une histoire possible du fameux tableau de Johannes Vermeer, peint autour de 1665 dans un contexte qui nous est totalement inconnu. Ce n'est donc pas tiré d'une histoire vraie à proprement parler, mais c'est simplement une hypothèse sur tout ce qui a pu mener à la naissance mystérieuse de ce tableau. Scarlett Johansson incarne Griet est engagée comme servante dans la maison des Vermeer. Bientôt, la jeune femme devient la muse du peintre, qui passe de plus en plus de temps avec elle, lui montrant son travail, jusqu'à intégrer la jeune femme dans ses toiles...

Indice Spoiler : Spoiler3

 

la jeune fille a la perle

 

 -> Lire la suite...

         "Les films : outil de culture" : je crois que pour l'instant, à part Marie-Antoinette qui m'a vraiment fait naître un certain intérêt pour l'Histoire de France, aucun film présent sur ce blog ne mérite autant de figurer dans cette communauté.


la jeune fille à la perle         Encore une fois, le cinéma m'aura permis de m'intéresser à un sujet qui me tire la tronche depuis longtemps : la peinture. Le pari du film était de montrer à quel point ce célèbre tableau est intrigant et pour ma part, ça a fait effet, complètement. Avant de voir le film, je n'étais pas motivé plus que ça, car je n'étais pas vraiment attiré par le synopsis. Mais je me suis dit qu'avec toutes les éloges faites autour de ce film, avec l'intérêt historique qu'il devait susciter et avec Scarlett Johansson, tous les éléments étaient réunis pour me caler sagement au fond du mon fauteuil devant Arte mardi soir.


         Eh bien je peux vous dire qu'immédiatement après l'avoir vu, j'ai passé une heure sur Wikipédia à lire la biographie de Vermeer et sur divers sites proposant des interprétations de ce tableau. Je ne connaissais rien sur ce peintre, si ce n'est son nom. Je ne connaissais rien sur ce tableau, si ce n'est le visuel en lui-même.  Je ne m'étais jamais retrouvé face à cette image plus de 20 secondes, ni demandé ce qu'elle pouvait éventuellement cacher. Puis j'ai regardé le film et j'ai ressenti tout de suite ce frisson lorsque le générique de fin est apparu. Le film se termine en effet sur l'image de la toile originale, La Jeune Fille à la Perle, avec cette jeune fille (femme ?) qui nous fixe de son regard étrange. Franchement, j'ai été sur le cul car mon regard sur cette oeuvre a totalement changé. Avant de voir le film, vraiment, je ne voyais dans ce tableau qu'un simple portrait et je ne me rendais pas compte de toute l'histoire qui a pu y avoir derrière. Oui, je sais, peut-être suis-je complètement débile (sacrebleu), mais je n'ai remarqué ça qu'hier (vaut mieux ça que jamais, peut-être). Depuis, je suis vraiment intrigué par cette jeune femme, cette perle, ce regard qui nous fixe et qui nous pousse à nous demander "Mais qui était-elle ? A quoi pensait-elle ? Que signifie ce regard ?". Presque aussi puissant que la Mona Lisa (et ce n'est pas pour rien que le tableau est surnommé La Joconde du Nord), si ce n'est plus.


la Jeune fille a la perle 2002 Girl with a Pearl Earring 8        Bref, pour en revenir au film en lui-même, je dirais que même s'il n'est pas toujours des plus passionnants (on a droit à plusieurs longueurs notamment au début), il se démarque par son incroyable photographie, travaillée et soignée sur chacune des scènes. Cette ambiance qui nous donne presque l'impression d'être vértiablement dans l'atelier du peintre. Une atmosphère qui ressemble trait pour trait à l'univers présent dans ses tableaux et qui donne une idée claire de l'endroit où Vermeer travaillait, avec cette fenêtre sur la gauche qui revient régulièrement dans ses peintures. L'image est tellement incroyable, avec notamment ce superbe travail sur la lumière, qu'on se croirait presque au coeur de ses tableaux.


la-jeune-fille-a-la-perle-18112        Ensuite, la trame, bien que molle (mais ce n'est pas un défaut), est pertinente et intéressante. Tracy Chevalier, l'auteure du roman, a visiblement fait énormément de recherches pour nous offrir cette version des faits, apparemment extrêmement fidèle au mode de vie de Vermeer, sa famille, sa maison et ses problèmes d'argent. L'histoire de la chaise que Griet déplace et que Vermeer finit par supprimer de sa toile (pour La Femme à la Cruche d'eau) n'est pas anodine : il est vrai que des experts ont passé ce tableau aux rayons X et ont découvert que Vermeer y avait initialement peint une chaise avant de la supprimer. Ce fait historique est donc adapté dans le roman/film de façon crédible et intéressante. De nombreux détails sont à noter dans le film, on voit notamment quelques portraits se dresser sous nos yeux, en temps réel, et c'est assez dingue de réalisme. Après une brève allusion à La Dame au collier de perles, le réalisateur nous offre la reconstitution de La Jeune Femme à l'aiguilière et, bien sûr, de La Jeune Fille à la Perle. Voir ce saisissant tableau se mettre en place sous nos yeux est incroyable. Ca va du turban bleu au tissu jaune, en passant par les lèvres humectées, la bouche légèrement ouverte mais pas trop, et bien évidemment la perle à l'oreille gauche. Une fois la position entièrement reconstituée, lorsque la jeune femme prend ainsi la pose et que le maître la peint, on a droit à une scène figée, où Scarlett Johansson se tient totalement immobile dans cette fameuse position, regardant la caméra, se transformant presque en tableau sous nos yeux. Le spectateur est ébloui. En tout cas pour ma part, j'étais stupéfait.


la-jeune-fille-pearl dt02 1280        Bref, même si l'histoire est assez nian-nian par moments (les mains qui s'effleurent, les regards qui se croisent), la trame assez romantique entre Vermeer et sa soudaine muse Griet se laisse regarder sans trop d'ennui. Une chose est dommage : on a l'impression que le film se passe sur 2-3 mois alors qu'il se déroule normalement sur 3 ans, ce qui n'est pas du tout ressenti. Du coup, ça donne l'impression que cette aventure est rapidement bouclée. Néanmoins, les deux acteurs principaux sont d'une grande justesse. Scarlett Johansson et Colin Firth sont parfaits, la première assez froide et distante tandis que le second traduit parfaitement l'idée du peintre aux éclairs de génie. Leur complicité est visible à l'écran, notamment lors des scènes où Vermeer apprend à Griet à fabriquer de la peinture, lui demande de juger ses toiles ou lui fait découvrir le mécanisme de la chambre noire. On a également le plaisir de voir Cillian Murphy, très bon comme à son habitude.


        Enfin, c'est Alexandre Desplat qui a composé les musiques de ce film et c'est réussi. Que ce soit "Griet remembers" comme "The Master is Painting" ou encore le somptueux "Griet's Theme", on a ici des thèmes musicaux qu'on n'oublie pas, ce qui est surprenant de la part d'un tel film (pas extraordinairement touchant ni émouvant).


        Pour conclure, je dirais que tout ceci m'a donné envie de lire le livre, ce qui justifie encore plus la présence de cet article dans cette communauté. Un bon film, qui souffre d'une trame parfois pas palpitante mais qui a le mérite de nous faire découvrir l'hypothétique histoire de ce tableau.





Partager cet article

Repost 0
Published by Sebmagic - dans Critiques de films

commenter cet article

Commentaires

nicaise kouassi 02/01/2017 23:57

je veut ça

Tournier 30/07/2013 22:43

film tout simplement exceptionnel.A voir absolument;Magnifique.

Catherine L. 03/01/2012 23:02


Je viens de regarder le film après avoir terminé le livre hier soir, alors je me permets de vous conseiller de vous plonger dans le roman, il est encore plus détaillé sur les sentiments de cette
jeune femme, et donne certaines réponses... Juste magnifique.

Sebmagic 04/01/2012 01:01



J'en prends note, même si je ne pense pas être passionné par cette histoire au point de lire le roman !



Luna 25/03/2011 12:23



J'aime beaucoup le livre "La Jeune Fille à la Perle" de Tracy Chevalier... Et j'aimerais bien voir le film ! L'histoire est vraiment très prenante, il est impossible de poser le livre tant qu'on
ne l'a pas terminé !
Je viens d'ailleurs de poster mon avis sur mon blog...

Joli article, je reviendrais ;)
Bonne continuation !!



Sebmagic 25/03/2011 12:31



Je ne l'ai pas lu mais je ne suis pas sûr d'en avoir envie en fait ! J'ai trouvé le film sympa mais pas non plus exceptionnel, je ne sais pas si le livre me plairait Faut voir !



french onion 19/11/2010 06:42



N'ayant (pas encore ) vu le film , j'ai hésité à poster un commentaire, mais je me lance ...


Je ne suis pas particulièrement sensible à l'Art en général ,mais peut-être est-il temps de m'y intéresser .Et quoi de plus pédagogique qu'un film pour ça ?


2d point  :Scarlett Johansson est une actrice que j'aime beaucoup et je la trouve déjà énigmatique en elle-même, donc ,ce rôle doit lui aller comme un gant !


Conclusion : à voir !


La curiosité n'est pas un vilain défaut .



Sebmagic 19/11/2010 12:27



Tout à fait, je ne suis absolument pas sensible à l'art non plus mais c'est vrai que le cinéma permet de provoquer certains déclics !


 


- Je n'ai aucune affinité avec la peinture et pourtant avec ce film il s'est vraiment passé quelque chose


- Je montrais un désintérêt total pour la guerre 39-45, mais quand je me suis forcé à regarder quelques films sur l'Holocauste ça m'a intéressé comme un fou


- Je ne supportais pas l'époque 18e siècle (je peux même dire que c'était une période de l'Histoire que j'abhorrais totalement), mais je me suis forcé à regarder certains films d'époque, "pour
voir", et ça m'a branché...


 


Effectivement la curiosité n'est pas un vilain défaut, et depuis je n'hésite plus à essayer de découvrir un truc que je déteste en apparences.



Identity

  • : Vol au-dessus du 7e art
  • Vol au-dessus du 7e art
  • : Critiques subjectives d'un amoureux du cinéma.
  • Contact

Recherche Du Bonheur

Syndication (RSS)

http://idata.over-blog.com/3/93/29/14/hatRSS_white.png

Ne le dis à personne

 

Il est strictement interdit de redistribuer, copier, republier le contenu de ce blog sur votre site, blog ou forum

  Ce blog est sous la protection des Droits d'Auteur et de la Propriété intellectuelle. © Vol Au-Dessus du 7e Art & Sebmagic 2010 - 2014.

 

_______________

 visiteur(s) en ligne

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -