15 octobre 2011 6 15 /10 /octobre /2011 12:58

           C'est quoi ce délire ? On m'a conseillé ce film plusieurs fois et j'avais un excellent a priori sur ce film de Nick Cassavetes, d'autant qu'il se tape un beau 4.1 de moyenne sur Allociné. En voyant que la presse lui donnait en moyenne 2.4, je me suis dit qu'une fois de plus, ils n'avaient aucune sensibilité, et j'ai donc commencé N'oublie jamais (The Notebook) avec confiance. Résultat, je trouve la presse 2 fois trop indulgente pour le coup...

 

Indice Spoiler :  Spoiler2

 

n'oublie jamais

 

-> Lire la suite...

           En parlant de My Blueberry Nights dans la précédente critique, je félicitais Wong Kar Wai de ne jamais forcer l'émotion, de faire passer une légère mièvrerie avec justesse, sans clichés. Et bien pour N'oublie jamais, je pense exactement le contraire et c'est bien ce qui fait défaut au film pendant 2h (qui sont d'ailleurs interminables). Premièrement, le film est d'une mièvrerie à toute épreuve. J'ai rarement vu un film aussi niais. J'apprécie en général les films un peu à l'eau de rose (Sur la route de Madison, par exemple), mais là ce n'est pas possible pour moi. Le réalisateur essaie vraiment de passer en force et je trouve le procédé complètement raté. Et si le scénario avait été original, j'aurais peut-être passé l'éponge afin de me concentrer sur le fond plutôt que sur la forme, mais une fois de plus j'ai trouvé ça loupé. On a une énième histoire d'amour bien romancée, contant l'amour impossible entre deux individus de classe sociale différente, qui vont se quitter et se retrouver toute leur vie (plutôt original non ?)... La trame est sans surprise, même cette histoire d'Alzeimer est téléphonée au possible (il n'est pas difficile de deviner la fin du film en détails au bout d'une petite demie-heure) et on sent venir inévitablement le dénouement larmoyant et le pathos qui va avec. Sans spoiler, ça ne loupe pas !


n'oublie jamais 2          Bref, outre cette niaiserie prononcée, le film est juste un énorme amas de clichés en tous genres. J'ai presque hésité, en regardant le film, à noter tous les clichés grossiers que j'ai pu apercevoir, mais je ne me serais jamais arrêté d'écrire. Ca passe tout d'abord par la musique, qui est clichée clichée clichée. Dès la première scène, on a une musique au piano toute douce, interminable, sur des images certes plutôt belles, mais auxquelles on ne peut être sensible tant on ressent ce désir de forcer l'émotion le plus possible. Tous les clichés sur l'amour et le romantisme sont dans ce film, ou presque. La seule chose que j'ai appréciée, c'est qu'il n'y ait jamais d'histoires de jalousie entre les protagonistes, et donc aucune dispute débile à propos de ça. C'est, scénaristiquement parlant, le seul point positif que j'ai noté. A part ça, tout est attendu, voire ridicule par moments (franchement, la fille qui débarque chez Noah en voiture, bagages en main, les bras grands ouverts avec la satanée musique pourrie qui gâche tout, c'était trop et je n'ai pas pu m'empêcher de rire). Je suis méchant avec ce film mais c'est pourtant le dur ressenti que j'ai eu pendant 2 heures. Je suis quand même obligé de citer deux points positifs, pour que ma critique ne soit pas trop cruelle. Premièrement, le casting est plutôt bon, il faut le dire. Ryan Gosling notamment est le seul à interpréter un personnage vraiment creusé, beaucoup moins cliché que les autres et touchant. Deuxième point positif : le fait que la mère d'Allie finisse par comprendre un peu sa fille et lui laisse faire son choix. J'ai beaucoup aimé le passage où elle emmène Allie sur un chantier et lui explique que l'ouvrier au loin était son amour de jeunesse, chose qui la tracasse encore 20 ans plus tard. Ca met en place un thème intéressant, celui du choix qu'a Allie et des deux avenirs que ces choix peuvent engendrer (deux types de vie totalement différents). Mais là encore, ce passage intéressant ne dure que 5 minutes au maximum (j'aurais tant aimé que le personnage de la mère soit plus exploité de ce côté car pour moi ça partait sur une bonne piste), et le sujet des "embranchements de l'avenir" a de toutes façons été bien mieux traité dans d'autres films (Mr Nobody notamment). Si j'ai beaucoup aimé ce passage, c'est parce qu'il casse le cliché des parents riches et intolérants qui décident tout pour leur fille. Malheureusement, cet instant de lucidité scénaristique n'arrive qu'au bout d'une heure et demie, ce qui m'aura laissé le temps de pester contre les clichés pendant tout ce temps.


             Bref, j'ai trouvé quand même ce film bien ridicule car très mièvre et très cliché, avec des scènes vue 1000 fois qui m'ont franchement fait rire (le soldat mort au combat, sérieusement, et le must du must : le baiser sous la pluie... C'est une scène qui m'avait déjà agacé dans Match Point, mais alors là avec la musique c'est intenable). Si vous aimez la romance à l'eau de rose poussée à l'extrême, ce film passe peut-être, mais cinématographiquement parlant il est à mon goût bien raté.


        



Partager cet article

Repost 0
Published by Sebmagic - dans Critiques de films

commenter cet article

Commentaires

FOREVER06210 14/11/2013 00:02

COMMENT PEUT-ON CRITIQUE UN FILM D'UNE BEAUTE PAREILLE ?!!!!! ET EN + UNE HISTOIRE VRAIE ! CA M'ETONNE PAS QU'IL Y AIT DES GUERRES ET DES INJUSTICES DANS LE MONDE QUAND ON LIT DES CRITIQUE PAREILLES ON SE DIT QUE CELUI QUI LES POND DOIT AVOIR UNE VIE DE MERDE ET N'AVOIR RIEN REUSSI DANS TOUTE SA MISERABLE EXISTENCE......

Anna 06/10/2013 04:49

Je ne suis pas d'accord avec vous concernant la fin du film... Je ne pense pas qu'Allie finisse sa vie avec Noah. Elle a épousé Hamilton mais n'a jamais oublié son amour de jeunesse, et avec sa maladie, seul le souvenir de Noah peut la ramener. Mais le vieil homme qui lui lit cette histoire n'est pas Noah mais Hamilton qui est prêt à tout, même à se faire passer pour un autre, pour se rapprocher de la femme de sa vie.

Johanna 22/02/2015 18:46

Je me disais exactement la meme chose ! Les photos que le vieil homme regarde semblent etre celles de Hamilton non ?
Mais je ne vois cette théorie nulle part ailleurs en ligne, alors le doute subsiste...

Sonia 30/12/2012 13:44


Oh que tu es dur ! Je l'ai trouvé magnifique ce film, autant il existe des tas de films d'amour mais celui-ci est différent (ce n'est que mon avis). Très émouvant et de très bons acteurs.

Sebmagic 30/12/2012 13:57



Peut-être qu'un jour je le reverrai histoire de me faire un avis neuf...



Meski 25/10/2011 15:26



Pour être franche c'est le premier film (et l'un des rares) à m'avoir émue aux larmes. je suis peut-être un peu trop bon public, je ne sais pas. J'ai trouvé cette histoire d'amour
vraiment belle, un peu cruelle parfois. Surtout Rachel MacAdmas, même si tu ne la cite pas, qui y est à mon sens délicieuse.


mais bon après tout on ne peut pas tous aimé les mêmes films.


 


En passant, un film que j'ai vur écemment et que j'ai trouvé très émouvant : ma vie pour la tienne, malgré Diaz que je ne supporte pas, l'histoire est vraiment belle et j'ai beaucoup aimé.
l'as-tu vu ?



FOREVER06210 14/11/2013 00:06

BRAVO MAIS COMMENT PEUT-ON INSULTER LE FILM CULTE TIRE D'UNE HISTOIRE VRAIE ? IL FAUT VRAIMENT AVOIR UN COEUR DE PIERRE DES CRITIQUES AUSSI BASSES DEVRAIENT ETRE INTERDITES.JE SUIS PROFONDEMENT CHOQUE ET BLESSE PAR LES CRITIQUES DEPLORABLES ET INJUSTIFIEES SUR UN CHEF D'OEUVRE UN PRODIGE DU CINEMA.

Sebmagic 25/10/2011 16:36



Moi j'aime assez Diaz (ça dépend), mais je l'ai pas vu non ! J'en n'ai même pas entendu parler.


 


Sinon pour N'oublie jamais, ça doit être une histoire de sensibilité. T'as perçu le film différemment et tu y gagnes plus que moi ;) Personnellement j'ai souvent été ému aux larmes devant un
film, mais celui-ci m'a laissé vraiment avec un goût de "pathos pas très subtil". M'enfin tant mieux si t'as aimé !



Meski 25/10/2011 14:39



Oh non... Pour une critique c'est une critique ! Je pense que pour vraiment apprécier ce film il ne faut pas avoir de chromosomes Y. C'est tellement rare que je ne sois pas d'accord avec une de
tes critiques...



Sebmagic 25/10/2011 15:17



Je ne crois pas que ce soit une histoire de chromosome Y ^^ Enfin j'en sais rien, mais je suis souvent sensible aux films un peu doux, un peu à l'eau de rose, ça me dérange pas et souvent j'aime
bien. Mais là non, c'était vraiment trop pour moi... Beaucoup trop appuyé. Ca m'a rappelé un peu Never Let Me Go pour lequel j'avais ressenti la même chose, sauf que Never Let Me GO a au moins un
scénario original M'enfin je comprends qu'on puisse aimer.



Identity

  • : Vol au-dessus du 7e art
  • Vol au-dessus du 7e art
  • : Critiques subjectives d'un amoureux du cinéma.
  • Contact

Recherche Du Bonheur

Syndication (RSS)

http://idata.over-blog.com/3/93/29/14/hatRSS_white.png

Ne le dis à personne

 

Il est strictement interdit de redistribuer, copier, republier le contenu de ce blog sur votre site, blog ou forum

  Ce blog est sous la protection des Droits d'Auteur et de la Propriété intellectuelle. © Vol Au-Dessus du 7e Art & Sebmagic 2010 - 2014.

 

_______________

 visiteur(s) en ligne

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -