14 novembre 2010 7 14 /11 /novembre /2010 01:38

        Eh oui, depuis quelques temps je suis un peu devenu un accroc aux séries. Je ne croyais pas que ça m'arriverait un jour, mais quand ça commence, c'est l'enfer. J'ai ressenti ce manque depuis la fin de Lost (voire de Kaamelott que je me suis fait l'année dernière), comme un vide qui me disait "merde, tu vas regarder quoi maintenant ?". Un besoin constant de découvrir d'autres personnages, une nouvelle histoire. Je suis passé par Six Feet Under, et je ne pensais pas que j'adorerais autant ces 5 saisons que j'ai avalées assez rapidement. A peine finie, il me fallait absolument autre chose. Je dois l'avouer, je venais tout juste de quitter Michael C.Hall (David Fisher dans Six Feet Under), et le choix c'est donc fait tout naturellement : il fallait que je me lance dans l'aventure Dexter. Six semaines et demie plus tard, verdict...

Indice Spoiler : Spoiler3

 

Dexter-Morgan

 

 -> Lire la suite...

         Eh bien laissez-moi vous dire que nom de diou de nom de diou, cette série est une bombe ! Une chose est certaine : si vous hésitez à voir Dexter, vous faites déjà une erreur, car il ne faut pas louper ça. J'avais moi-même des à-prioris sur cette série et ils se sont envolés en 5 épisodes. En fait, j'avais vu le premier épisode quand il était sorti à la télé en 2006 et je n'avais pas du tout accroché. Etais-je trop fatigué ou n'avais-je tout simplement pas voulu aimer ? Aucune idée. Toujours est-il que je n'avais pas dû comprendre le sujet de la série et que je m'étais simplement arrêté à mon dégoût des séries policières qui fleurissent à un rythme trop important et presque commercial pour moi qui n'y suis pas adepte du tout.


dexter         Mais en réessayant, j'ai compris que Dexter va beaucoup plus loin que la simple série policière avec des multitudes de résolutions d'affaires bâclées et improbables. Dexter, c'est avant tout un personnage d'un force inépuisable qui nous intrigue, nous tient en haleine pendant tous les épisodes. Un résumé rapide pour ceux qui lisent l'article dans le seul but de découvrir : Dexter Morgan fait partie de la police de Miami, il est analyste et expert médico-légal, spécialiste du sang qui n'a plus aucun secret pour lui. Cependant, il a une deuxième face, cachée aux yeux de tous, un secret que personne ne doit découvrir : c'est un psychopathe. Mais psychopathe au sens propre du terme, c'est-à-dire qu'il ne ressent absolument rien. Il ne connait pas la peur, l'amour, bref : il n'a aucun sentiment. Cette nature lui donne une pulsion incontrôlable : le désir de tuer. Dexter est donc un tueur en série dont les meilleurs amis (et même la soeur) font partie du service de police. Si vous n'avez jamais vu cette série, je vous déconseille de lire la suite, car elle révèle certains petits détails scénaristiques (de façon floue afin de justifier que l'Indice Spoiler ne dépasse pas 2, mais quand même).


dexter-promo        On suit donc les aventures de cet homme, ses impressions, ses agissements, ses relations avec son entourage, et inévitablement ses énormes problèmes (il est évidemment très difficile de cacher un secret si lourd sans éveiller les soupçons). Je n'en dis pas plus, mais l'intrigue est terriblement bien ficellée, avec notamment énormément de tension et de suspense tout au long de la série. Certains épisodes sont tellement tendus qu'on en arrive à se crisper nous-mêmes et à prier pour qu'il ne se fasse pas démasquer. Un sentiment du spectateur assez étrange, quand on y pense. Dexter s'impose comme une série totalement amorale. Le héros est un meurtrier sanguinaire dénué de remords, et le spectateur l'adore, le comprend, s'attache à lui et n'éprouve pas la moindre haine pour lui. Tout un tas de gens qui suivent les aventures de Dexter et qui ne veulent qu'une seule chose : que leur personnage favori ne soit pas démasqué. Doté d'un sang-froid, d'une efficacité et d'une intelligence assez surprenants, Dexter Morgan est un homme qui a la faculté d'improviser très facilement et de façon ultra-crédible, ce qui fait de lui quelqu'un d'intrigant et d'intéressant que le spectateur soutient jusqu'au bout. Plutôt bizarre, terriblement amoral, mais crénom, on en redemande ! Le manque de morale dans cette série ne s'arrête pas là, il va de l'association des idées justice/meurtre à la mémoire bafouée d'un innocent que tout le monde croit abominable. La fin de cette phrase est volontairement floue pour ne pas en révéler trop, mais pour ceux qui connaissent, je parle bien évidemment de la fin de la saison 2, complètement dingue et dénuée de la moindre moralité à l'égard d'un certain personnage qui finit de façon absurde. C'est ce qui est remarquable dans Dexter et qui fait presque frissonner : de voir enfin une série qui prend le soin d'éviter les clichés moralisateurs, en faisant l'apologie d'un héros qui est loin d'en être un !


dexter 3        Bien sûr, la série ne fait pas la glorification du meurtre, car elle est constamment teintée d'humour noir, qu'on retrouve tout le temps, et ne manque pas de nous rappeler à quel point le personnage principal est dérangé. Si Dexter met légèrement mal à l'aise au début, on s'y fait très vite et l'intrigue nous captive totalement, au point de ne pas pouvoir en décrocher. Les deux premières saisons sont particulièrement réussies, très tendues et révélatrices sur le passé du personnage. On atteint de grands sommets de suspense, dignes d'un Death Note (même si ça n'arrive pas à mon goût jusqu'à l'énorme stress de cette anime, je pense que la comparaison va de soi). La troisième saison est intéressante car elle va encore plus loin et repousse les limites de la tension et du stress. Mais c'est vraiment la quatrième saison qui passionne, avec ce Trinity Killer (au passage, maintenant que j'y pense : il faut absolument voir cette série en VOST, pour des raisons que j'expliquerai plus bas) assez charismatique. Le début de la saison 5 est plutôt sympa, mais j'avoue avoir peur pour la suite. On remarque finalement que depuis la saison 2, le principe est toujours le même : Dexter se rapproche dangereusement d'une personne avec qui il devient très proche, à qui il révèle sa vraie personnalité, et il finit par sentir que ça va mal se passer. Il doit donc trouver une solution avant d'être dans la merde totale, et c'est ainsi que se conclut chaque saison, à part la saison 4 qui se termine vraiment de façon très dramatique. Bref, j'ai le sentiment que cette saison 5 prend une fois de plus ce chemin et que la série va commencer à tourner en rond. Je me trompe peut-être, et j'espère être surpris par la suite, mais j'ai également l'impression que si ce procédé est le seul qu'ont à nous proposer les scénaristes, il serait bon de fixer une date de fin de série avant que ça ne devienne trop n'importe quoi et trop répétitif. Car il va être difficile de trouver beaucoup plus d'idées cohérentes quand on voit la tournure que ça prend. Mais je ne dois pas juger trop vite, et il faut bien avouer que la série a pris un virage nouveau et rafraichissant depuis la fin de la saison 4, ce qui aura évité trop de monotonie dans cette série qui commençait tout juste à s'essouffler du point de vue de la vie sentimentale de Dexter.


dexter-Angel Batista        Bref, la série revisite plus ou moins le thème de Dr Jekyll et Mr Hyde, avec ce personnage tout gentil, discret et attentionné en plein jour et en public, mais qui devient un véritable monstre assoiffé de sang la nuit ou en privé. Cette deuxième personnalité se manifeste souvent par l'intermédiaire de la voix off, qui est présente dans chaque épisode de la série et en fait également son charme. Le générique traduit parfaitement cette double personnalité (ou disons plutôt : sa vraie personnalité, et la fausse), et je le trouve d'ailleurs sublime (voir cet article). Michael C.Hall fait un boulot monstrueux, c'est clair, et cet acteur est pour moi une véritable révélation cette année. C'est incroyable de voir de quelle façon il est passé d'un rôle à un autre totalement différent entre deux séries TV. Face à un David Fisher réservé, très émotif et au visage légèrement juvénile et imberbe, se trouve un Dexter Morgan viril, sans aucune émotion, très introverti. Un radical changement qui passe déjà par la légère barbe qui m'avait directement choquée après 5 saisons de Six Feet Under. Du talent donc, beaucoup de talent, et surtout une voix. Et c'est là que j'en reviens à la VO. Aucun prétexte n'est bon pour échapper à la voix de Michael C.Hall, pas même l'argument éculé des sous-titres. Cette voix est tout simplement hallucinante, à la fois grave et presque guturale chez Mr Hyde, mais douce et rassurante chez Dr Jekyll.

     
dexter-deb-doakes        Concernant les autres personnages, j'étais quelque peu indécis concernant la "fucking" Debra Morgan (la soeur de Dexter, jouée par Jennifer Carpenter) au début. J'avoue qu'elle m'agaçait légèrement. Cependant, cet agacement fut de courte durée car on apprend à s'y attacher vite, que ce soit son personnage très touchant comme ses expressions verbales très caractéristiques. L'actrice est excellente, simplement, et son personnage évolue constamment tout en évitant d'être trop caricatural. Je ne sais pas du tout ce qui me dérangeait chez elle au début, peut-être justement cet insistement sur son côté garçon manqué (avec la démarche assez masculine) et son lot de "fucking shit you're fucking awesome" à tout va. Mais avec le temps, on s'y fait et on se rend compte que ce n'est ni ridicule ni exagéré, et que ce langage fait partie intégrante du personnage qu'on finit par apprécier totalement. Notamment dans les moments de détresse où elle n'a comme seul réconfort que son frère, et il faut avouer qu'elle attire un certain lot de drames.


dexter-vince-masuka-picture        Deux autres forces dans cette série : Angel Batista et Vince Masuka. Le premier est plutôt cool et classe, c'est le meilleur ami de Dexter, mais pour combien de temps ? Je pense qu'il y aura un temps où Dexter finira par être démasqué, ce qui constituera la fin de la série (je ne vois pas quelle autre fin est possible, et j'espère que ça arrivera bien avant que la série ne se perde dans des scénarii trop capillotractés ou improbables. Pour l'instant, force est d'avouer qu'elle s'en sort bien). Bref, quant à Masuka il nous apporte tout simplement l'humour noir propre à la série, avec constamment des remarques très déplacées et inconvenantes, mais qui font toujours sourire. Et puis franchement, son rire vaut le détour. Pour finir, je ne vais pas énumérer tous les personnages, mais il y en a un certain nombre que je trouvais intéressants au début mais qui ont fini par me soûler lourdement (une Rita très agaçante, une Lila intrigante au départ mais qui n'apporte pas grand chose, un Miguel Prado passionnant et assez classe mais qui tourne en rond, un Frank Lundy qui m'énerve de plus en plus à force de finir ses phrases par un sourire totalement faux qui se veut classe). Seul le sergent Doakes a eu finalement l'effet inverse (comme pour Debra) ; c'est-à-dire qu'il est très énervant et absolument pas charismatique (voire insupportable), mais qu'il finit par s'avérer pas mal à la fin de la saison 2. Quant au lieutenant Laguerta, c'est un cas à part : je ne peux tout simplement pas la supporter. Cette actrice a une tête à claques qui ne me revient vraiment pas du tout, mais bon, ce n'est pas de sa faute ! Ce personnage m'exaspère mais je fais avec. Cependant, afin de conclure ce paragraphe sur une note positive, je dirais que cet ensemble de personnages parfois moyens ne m'ont jamais empêché de suivre la série avec grand intérêt et de la trouver toujours palpitante. Ca fait trois jours que je n'ai pas regardé d'épisode et je sens déjà les effets du manque.


         Bref, cette série est un pur bonheur, un vrai plaisir, un doux régal qui tient complètement en haleine grâce à un scénario en béton assez original, plusieurs personnages bienvenus même si la plupart ne durent que le temps d'une saison, et un renouvellement constant qui permet à la série de ne pas s'essouffler et de toujours repartir de plus belle au commencement de chaque saison. A ne louper sous aucun prétexte.



 

        Voir aussi : Dexter - le générique et la BO, Six Feet Under.






Partager cet article

Repost 0
Published by Sebmagic - dans Séries TV

commenter cet article

Commentaires

Jupi 21/07/2013 10:11

Très bon article, mais je ne suis pas d'accord avec toi sur le fait que la VO est meilleure, justement le voix française de Dexter est vraiment pas mal, je la trouve même mieux que la voix originale, il a une voix moins grave et justement ça lui donne encore plus de sympathie, c'est que mon avis et c'est plutôt compliquer de décrire une voix. ^^

Ivan 09/07/2013 20:53

Très bon article (comme toujours)
Je me permet de te conseiller la série Game Of Thrones, ca vaut vraiment le coup ;)

Sebmagic 09/07/2013 22:26

Merci ! Effectivement je l'avais commencée l'année dernière mais j'ai arrêté faute de temps. Il faudra que je recommence.

Magui 28/06/2013 17:05

C'est drôle, pour moi c'est l'inverse: j'ai découvert SFU après avoir vu Dexter car je trouvais le personnage de Michael C Hall tellement fascinant. J'ai adoré SFU, terminé aujourd'hui la série et je suis en deuil des personnages !
Je ne pensais jamais regarder une série comme Dexter dont le sujet ma paraissait totalement immoral et pourtant j'ai accroché immédiatement. La voix off de Dexter, en VO bien sûr, est hypnotisante et le personnage complètement attachant.
J'aime ce côté mélancolique, triste dans une série avec de l'humour noir.
Je suis déjà triste que la 8ème saison de Dexter soit la dernière et ça va sera être très difficile de trouver aussi bien.

Flow 19/11/2010 14:49



Bon article sur cette excellente série!


Par contre une apologie du personnage, je ne suis pas forcément d'accord avec toi...


Véronica Mars est une des meilleures séries (avec Buffy) sur l'adolescence.


Prison Break à éviter


Pour le côté people, ils ont eu un gosse.






Sebmagic 19/11/2010 15:08



Même s'il passe un peu pour un fou parfois, il est tellement attachant, calme, posé et intelligent que tout est mis en oeuvre pour qu'on apprécie ce personnage et qu'on le soutienne ! Je ne suis
pas sûr que Dexter soit un personnage détesté du public, bien au contraire (ou alors j'ai moi-même des problèmes psychopathiques :D) !



le veilleur 15/11/2010 10:48



Oui, c'est vrai que j'aime bien regarder certaines "séries de filles" comme tu dis ^^ Mais Veronica Mars c'est plus que ça. Il y a quelques années quand j'avais vu la pub sur M6 pour la série, je
m'étais dit "encore une série pour ado" sans aucun réalisme. Ca ne me tentait pas du tout...Mais c'est différent, je trouve que les enquêtes et les intrigues sont bien menées, mlalgré les
apparences, le pesonnage principal est cynique, l'ambiance est plus sombre qu'elle n'y paraît. Ca met aussi en évidence les deux côtés de l'Amérique : les riches californiens d'un côté et les
autres, ça montre l'hypocrisie du lycée. Bref rien à voir avec un teenage drama classique. Le plus intéressant est la première saison dans laquelle il faudra découvrir le meurtrier de Lily...


L'intérêt de Mentalist, c'est John le rouge le tueur en série qui sévit régulièrement.


Sinon, je ne sais pas si tu as suivi Prison Break, ça aurait pu te plaire.



Sebmagic 15/11/2010 17:03



Non je n'ai pas suivi Prison Break, il y avait quelque chose qui ne m'avait pas plu dans le principe, je ne sais pas quoi. Et puis j'ai cru comprendre qu'après la saison 1 ça devenait moyen alors
j'ai décidé de ne pas m'y attaquer. Mais peut-être un jour afin de pouvoir donner mon avis sans préjugés !



Identity

  • : Vol au-dessus du 7e art
  • Vol au-dessus du 7e art
  • : Critiques subjectives d'un amoureux du cinéma.
  • Contact

Recherche Du Bonheur

Syndication (RSS)

http://idata.over-blog.com/3/93/29/14/hatRSS_white.png

Ne le dis à personne

 

Il est strictement interdit de redistribuer, copier, republier le contenu de ce blog sur votre site, blog ou forum

  Ce blog est sous la protection des Droits d'Auteur et de la Propriété intellectuelle. © Vol Au-Dessus du 7e Art & Sebmagic 2010 - 2014.

 

_______________

 visiteur(s) en ligne

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -