1 février 2011 2 01 /02 /février /2011 18:16

          Bon, je l'ai vu, comme ça c'est fait et je vais pouvoir descendre ce film à ma guise. Pour moi, The Karate Kid est un mauvais remake, très mauvais, qui fait même honte à son prédécesseur. A part un personnage plutôt pas mal interprété par Jackie Chan, il n'y a presque rien de bon à tirer de ce film de Harald Zwart. Je trouve même ça moche de voir que plein de gens ne savent pas que ce film en est tiré d'un autre. Je ferai plus tard un article sur la précédente trilogie qui était quand même absolument géniale (pour les deux premiers opus) et qui atomise mille fois cette faible reproduction.

Indice Spoiler : Spoiler3

 

the karate kid 2

 

 -> Lire la suite...

            Tout d'abord, le scénariste a jugé bon d'adapter le scénario en mettant en scène des gamins de 12 ans. D'accord, Jaden Smith est excellent pour son âge, mais la sauce ne prend plus du tout. En fait, toute l'architecture du scénario est identique à celle du film de 1984, sauf que c'est tourné de façon ridicule et très peu passionnante. Quand je vois que ce film a plus de 1000 fans sur Allociné alors que le cultissime Karaté Kid d'il y a 25 ans n'en récolte que 83 malheureux, ça me désolé complètement.



the karate kid 1           Toutes les bonnes idées de ce nouveau film viennent du premier, et malheureusement elles ne sont même pas bien adaptées. Ici, comme Daniel Larusso, notre gamin Dre déménage avec sa mère. Sauf qu'il débarque en Chine, directement. Il va se faire emmerder par des gamins à l'école, va tomber amoureux d'une jolie chinoise et rencontrer un maître de kung-fu qui va lui apprendre les rudiments des arts martiaux. Déjà premier problème : on a affaire à du kung-fu. Je ne fais pas de racisme inter-arts-martiaux mais pourquoi avoir appelé ce film "The Karate Kid" ? Aucun intérêt si ce n'est l'avantage commercial évident, et ça m'a gêné dès le départ (c'est bien pour ça que j'ai boycotté le film à sa sortie). Certains voient ça comme un "hommage" rendu au précédent film, mais ce n'est clairement pas l'idée (et puis bonjour l'hommage pourri). Le film de 1984 avait le mérite de démarrer assez rapidement, nous permettant de bien saisir le lien profond entre Daniel et Miyagi, de comprendre la philosophie du karaté. Il regorgeait d'idées purement géniales à propos des mouvements que devait faire l'apprenti Daniel (frotter, lustrer / peindre en haut, peindre en bas / peindre à gauche, peindre à droite / poncer cercles à gauche, poncer cercles à droite, etc). Ici, le scénariste manque cruellement d'idées même s'il est parvenu avec brio à modifier le début du film de façon subtile ([ironie inside] : en 1984 c'était le robinet qui ne marchait pas, là c'est la douche qui n'a pas d'eau chaude !). Un néant total d'idées, on nous sort juste le coup du "mets ta veste / accroche ta veste / pose-la par terre" et c'est réglé pour la destruction de tout ce qui faisait le charme du vieux film. Bref, je disais que le film de 1984 avait le mérite de commencer rapidement, comparé à celui-ci qui est looong, terriblement long ! J'ai regardé, juste pour me faire une idée, et l'histoire ne commence réellement qu'à la 60e minute, c'est à dire à la moitié du film. Pendant une heure, on se tape des choses complètement inintéressantes, c'est long, c'est banal. Et surtout, on souffle de désespoir quand on voit comment ont été adaptés les détails du vrai film (j'appelerai "vrai film" celui de 1984 réalisé par John G. Avildsen). Alors d'accord, deux ou trois clins d'oeils sont appréciables (mais quand je dis 2 ou 3 c'est vraiment pas plus !), on se dit souvent au début "tiens ! là c'est pareil que dans le premier film !", mais ça s'arrête là parce que la plupart du temps, c'est tellement mauvais que j'avais envie de mettre le vrai film dans le lecteur. Ah oui, on a un super clin d'oeil à Retour vers le Futur à un moment, quand Jaden Smith fait du skate dans Pékin, mais c'est risible et on se demande même ce que ça fout là...



the-karate-kid-4.jpg          Alors vous allez me dire que j'essaie trop de comparer les deux films et qu'il faut prendre ce Karaté Kid 2010 comme un film à part entière, mais excusez-moi c'est impossible. Comment ne pas faire le lien entre les deux quand les ressemblances s'amassent mais qu'elles sont horripilantes de médiocrité ? Il est évident que ce film s'adresse à des gens qui ont vu le premier film, voire : qui le connaissent par coeur. Parce que pour tout vous dire, si je n'avais pas comblé mon temps en essayant de jouer au jeu des 42 ressemblances, je me serais fait chier d'un bout à l'autre. Il faut bien l'admettre, tout est fait pour coller exactement au scénario du premier film (bah oui, pourquoi se faire chier à trouver de nouvelles idées ?) sauf que la plupart des scènes sont transposées en Chine. On perd toute la force et toute la puissance de Karate Kid alors que le changement de pays aurait dû créer l'effet inverse, avec des passages sans aucune saveur, pas un seul frisson. Peut-être que je mets Karaté Kid 1984 sur un piédestal (c'est même sûr), mais qu'on vienne m'avancer des arguments pour me dire en quoi Karaté Kid 2010 est une réussite (une moyenne de 3.7 sur Allociné contre 2.8 pour le premier, quand je vois ça j'ai carrément envie de me pendre). Tandis que le premier film se passait aux Etats-Unis et qu'on avait le droit à de la bonne musique japonaise qui foutait dans l'ambiance et donnait une sacrée profondeur, celui-ci se déroule en Chine et on se tape du rock US (à un moment c'est même Pokerface de Lady Gaga), cherchez l'erreur ! Ca atteint des sommets de ridicule lorsque Jaden Smith fait sa danse robot. Autre détail agaçant : les dialogues. Je veux bien admettre que Jaden Smith fait beaucoup moins cul-cul que Ralph Macchio qui était franchement moyen, mais pour ce qui est de Maître Miyagi / M. Han, la différence est claire ! Pratiquement chaque réplique du regretté Pat Morita était culte, souvent drôle mais également percutante, nous montrant bien l'intérêt du karaté avec force et âme. Jackie Chan (et pourtant je l'adore) n'atteint jamais cette profondeur et cette passion qui animait Miyagi. Il est intéressant et émouvant uniquement lorsqu'on apprend son histoire personnelle à propos de sa voiture, pour le reste on repassera. On perd ici toute la saveur du film de 1984 pour se taper un film commercial sans intérêt.


         Sans parler du combat final... Comment ne pas comparer le combat final merdique et absolument pas crédible (même l'effet spécial pour la figure du cobra est nase) de Karate Kid 2010 à l'intensité jubilatoire et magnifique de Karate Kid 1984 ? Et pendant qu'on y est, parlons de la toute fin du film ! Pourquoi a-t-elle été "coupée" plus tôt que prévu ? Tout simplement parce qu'on n'éprouve pratiquement aucune haine pour le Maître Li qui n'a aucun charisme, et que Jackie Chan est loin d'avoir la classe infinie de Pat Morita. Les personnages sont tellement plats qu'il fallait mieux changer un peu la fin du film au détriment de la qualité du scénario (une fois de plus). Souvenons-nous de Martin Kove dans Karaté Kid 1984 qui a une putain de gueule et un talent démesuré dans son rôle d'enfoiré. Ici, on ne retrouve jamais tout ça et c'est clairement dommage...



karate-ii02-g.jpg


         Bref, je suis mille fois déçu et j'espère que ça se voit suffisamment. Pourquoi ce film m'énerve-t-il autant ? Pas tellement parce qu'il est nul, car dans l'ensemble ce n'est pas non plus le navet de l'année, mais surtout parce que tout le monde semble l'avoir adoré et que pas grand monde ne connait la vraie version. Franchement, arrêtez d'encenser ce film et allez regarder le vrai, vous sentirez la différence entre un film sans idées et un film culte.




Partager cet article

Repost 0
Published by Sebmagic - dans Critiques de films

commenter cet article

Commentaires

OriKanaa 16/09/2011 23:48



CE FILM EST GENIAL! BORDEL!



Sebmagic 17/09/2011 02:01



D'ACCORD



James Wayne-Butcher 22/07/2011 16:18



C'est bon tu as fini? tu perd ton temps, je me demande ce qu'est l’intérêt de critiquer ainsi fait en autant et on en reparlera.. , c'est pitoyable..
--'



Sebmagic 28/07/2011 22:42



"fais-en autant et on en reparlera"

C'est cette phrase qui est pitoyable, l'art est destiné à tout le monde et chacun est libre de le critiquer et de le juger. Je suis incapable de faire un film pareil, et alors ? Ca m'oblige à
aimer ? Si c'est ta réflexion, c'est pas très poussé...

Et sinon, je n'estime pas avoir perdu mon temps si ça a permis à certains d'éviter ce film qui est très dispensable.



anais 02/02/2011 22:28



Putain ! +100000000


Je l'ai pas vu mais c'est gros comme une maison, et tellement évident que c'est un navet. C'est un machin fait pour gamin où on essaie juste de passer le temps et faire du fric. Et le pire c'est
que les gens ne connaissent pas le vrai karaté kid et n'ont certainement pas envie de le voir parce que "1984 ça doit etre pas terrible comme meme c'est vieux", OUI COMME MEME les abrutis font
toujours cette faute.



Sebmagic 02/02/2011 22:53



Ah oui le "comme même" il m'agace !


 


Bon, le film n'est pas un GROS NAVET, parce qu'il se regarde quand même (heureusement qui y'a Jackie Chan quoi)... Mais franchement ils ont remplacé le coup du "coup de la cigogne" de Karate kid
1984, ça a été remplacé par le "coup du cobra". En gros, à un moment le gamin il voit une bonne femme "contrôler" un cobra avec les yeux, il faut une super grande force morale etc., et à la fin
le gosse il arrive à faire ça sur son adversaire ! Mais putain c'est ridicule.


 


Je préfère mille fois revoir cette scène anthologique :


http://www.youtube.com/watch?v=VeyP3Qnet8w


 


A partir de 12:00. Plutôt que cette horreur :


 


http://www.youtube.com/watch?v=ER9VUcvWTSo



Ze Ring 01/02/2011 20:13



Tu as réagi comme moi quand j'ai vu Vanilla Sky, remake (enfin copier-coller) d'Ouvre les yeux et quand j'ai vu le remake (copier-coller encore une fois) de Psychose par Gus Van Sant... Enfin
cela dit je m'attendais pas un bon film.



Sebmagic 01/02/2011 20:36



Ouais ben pareil, je m'attendais pas à un bon film et ça confirme.



Identity

  • : Vol au-dessus du 7e art
  • Vol au-dessus du 7e art
  • : Critiques subjectives d'un amoureux du cinéma.
  • Contact

Recherche Du Bonheur

Syndication (RSS)

http://idata.over-blog.com/3/93/29/14/hatRSS_white.png

Ne le dis à personne

 

Il est strictement interdit de redistribuer, copier, republier le contenu de ce blog sur votre site, blog ou forum

  Ce blog est sous la protection des Droits d'Auteur et de la Propriété intellectuelle. © Vol Au-Dessus du 7e Art & Sebmagic 2010 - 2014.

 

_______________

 visiteur(s) en ligne

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -