1 mai 2012 2 01 /05 /mai /2012 22:53

          J'avais vraiment peur d'aller voir ce film ; peur d'être déçu et de me retrouver face à un film plat, sans originalité ni saveur. Et pourtant, c'est exactement le contraire. Francis Ford Coppola nous sort encore une magnifique petite oeuvre d'1h30 qu'il est nécessaire de voir plusieurs fois pour bien comprendre. En tout cas ça faisait plus de 3 mois que je n'étais pas allé au cinéma et ça fait plaisir.

 

Indice Spoiler :  Spoiler2

 

twixtt.jpg

 

-> Lire la suite...

             Je ne l'ai vu qu'une fois donc mon ressenti sera uniquement basé sur ce visionnage, mais franchement je m'attendais à bien pire, surtout au vu du casting. Twixt, contrairement aux apparences, est finalement bien loin d'être un film de vampires. C'est une histoire complexe, parfois difficile à suivre car elle se base sur un principe de tiroirs superposés qui rendent l'intrigue assez floue. Enfin, je dis "l'intrigue", mais je pense que je devrais plutôt dire "les intrigues", car le film traite d'au moins 3 intrigues différentes. On a l'intrigue "principale" : celle de l'écrivain (Val Kilmer) inspiré par la ville qu'il vient de découvrir et les événements qui s'y trament (intrigue qui contient plusieurs intrigues secondaires, mais toutefois importantes à savoir les meurtres qui se produisent dans la bourgade et le passé de l'écrivain/sa fille), l'intrigue "romanesque" : c'est le sujet du nouveau livre de Hall Baltimore, et enfin l'intrigue "fantastique" qui est vécue par Baltimore au travers de plusieurs rêves. Toutes les intrigues sont reliées entre elles, certaines se superposent même, mais je ne vais pas tenter d'expliquer ce film (d'autant que je ne l'ai pas entièrement compris). Toujours est-il que l'ambiance du film est très particulière, notamment au niveau des rêves de l'écrivain. Une ambiance très sombre, très vampiresque qui met parfois mal à l'aise. Coppola nous offre des séquences qu'il n'est pas coutumier de voir au cinéma, rien que par le traitement des couleurs qui s'approche d'un noir et blanc bleuté, de la photographie hallucinante (les premières images dans la forêt sont éblouissantes), et enfin de l'ambiance dérangeante et malsaine qui en découle.

twixt 2
             A de nombreuses reprises, Twixt m'a fait penser à du David Lynch, mêlé à un poil de Lars von Trier pour certaines images et à beaucoup de Tim Burton (Sweeney Todd/Sleepy Hollow). Voyez l'ambiance. L'effet Lynch est très présent (les rideaux rouges dans le premier rêve, la trame à tiroirs très énigmatique, le rapport au fantastique et au diable, etc.). Au niveau du scénario et de la musique (BO qui est trop discrète à mon goût et aurait vraiment mérité de décoller à certains moments), Twixt souffre un peu de la comparaison avec des films comme Mulholland Drive (même si l'idée de la tour à 7 horloges entraînant des espaces-temps différents est plutôt bonne), mais au niveau des images, le film est une beauté (rappellant également Sin City par moments - cf le passage où Flamingo se déplace à moto, ou encore les bribes de couleurs vives au milieu du noir et blanc). Qui plus est, le film traite de nombreux thèmes assez amusants ; l'intrigue avec Edgar Allan Poe est intéressante - même si parfois incompréhensible - et installe une sorte de mise en abyme. En plus de l'ambiance parfois glauque et angoissante, le film se permet quelques moments d'humour bienvenus, comme le passage où Hall Baltimore, complètement bourré, tente d'écrire la première phrase de son roman (hilarant).

twixt 4
           Bref, Twixt regorge d'excellentes idées, d'un casting vraiment très correct (Bruce Dern en flic déjanté, Val Kilmer qui m'a surpris là où je ne l'attendais pas, et enfin Elle Fanning qui rayonne et effraie un peu) et d'une photographie irréprochable, mais à la fin on ne peut que se dire "WHAT ?!", parce que l'intrigue est tellement floue qu'on s'y perd, ce qui donne une conclusion assez déroutante et presque frustrante. Sans oublier certaines scènes assez moyennes (la ridicule partie de Ouija en est un parfait exemple). Excellent film donc, mais est-il mémorable ? Le temps le dira, mais je ne suis pas sûr.


twixtt-3.jpg





Partager cet article

Repost 0
Published by Sebmagic - dans Critiques de films

commenter cet article

Commentaires

Jupi 23/07/2013 21:58

Ce film m'a horriblement déçu, je l'ai trouvé tellement plat que j'ai arrêté de le voir au denier quart d'heure...

Anaïs 04/05/2012 01:52


Des idées excellentes, certains plans que j'aimerais revoir et qui seraient très intéressants à décrypter. C'est presque onirique Twixt et l'on s'y perd, j'ai aimé l'idée que le réalisateur nous
sème dans l'esprit alcoolisé de l'écrivain. Cependant je pensais, notamment à cause de la bande-annonce que le film mettrait davantage mal-à-l'aise, qu'il serait plus envoutant et perturbant,
j'ai donc quitté la salle avec une pointe de déception. Je pense que le début est trop lent et que cette entrelacement des intrigues est peut-être poussé un peu trop loin... Peut-être pas
mémorable mais je ne regrette pas d'être allée le voir, cela m'aura aussi permis de rencontrer Poe et de m'extasier devant quelques vers baudelairiens ;-)

Sebmagic 04/05/2012 02:01



C'est vrai que le film ne met pas assez mal à l'aise, à part dans l'ambiance un peu. Il m'était arrivé la même chose pour Sleeping Beauty : une bande-annonce qui déchire tout, mais un film
décevant par rapport aux attentes...



Identity

  • : Vol au-dessus du 7e art
  • Vol au-dessus du 7e art
  • : Critiques subjectives d'un amoureux du cinéma.
  • Contact

Recherche Du Bonheur

Syndication (RSS)

http://idata.over-blog.com/3/93/29/14/hatRSS_white.png

Ne le dis à personne

 

Il est strictement interdit de redistribuer, copier, republier le contenu de ce blog sur votre site, blog ou forum

  Ce blog est sous la protection des Droits d'Auteur et de la Propriété intellectuelle. © Vol Au-Dessus du 7e Art & Sebmagic 2010 - 2014.

 

_______________

 visiteur(s) en ligne

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -