Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Song to Song - de Terrence Malick

Song to Song - de Terrence Malick

      Pour finir ce rattrapage sur Natalie Portman, voici un film de Terrence Malick que j'avais boudé à sa sortie. Maintenant que je l'ai vu, je considère que Song to Song est sans doute l'œuvre la plus mineure de la filmographie de Terrence Malick. Mais, pour un cinéaste tel que lui, "mineur" a-t-il seulement un sens ?

 

Song to Song - de Terrence Malick

      Malick est probablement l'un de mes cinéastes préférés. Son style inégalable me charme, même lorsqu'il n'y a aucun scénario. Je pense que cet homme pourrait filmer n'importe quoi pendant deux heures et que je continuerais de dévorer ses films. Selon les dires de certains, c'est d'ailleurs un peu ce qu'il a fait avec Knight of Cups et Song to Song. Le film fait - selon moi - partie d'une trilogie avec A la merveille et Knight of Cups, que je nommerais la "trilogie de l'extrême", tant le cinéaste a poussé à l'extrême son goût pour les belles images, divisant rapidement la critique à son sujet. Song to Song, il est vrai, ne raconte pas grand-chose. Et donc, par extension, cet article ne va pas pouvoir raconter grand-chose non plus.

 

     Il est amusant de remarquer que le film n'a pas de thématique principale, à part celle évidente de la musique, mais ce n'est pas flagrant. L'amour, aussi, semble y jouer un rôle important mais, si on regarde de plus près cette œuvre atypique, il n'est pas vraiment le centre du film non plus. De quoi Song to Song parle-t-il, alors ? Malheureusement, je pense ne pas avoir la réponse et... je m'en fous. C'est bête à dire, mais Malick est le seul cinéaste avec lequel je peux aisément me passer de scénario, de bons dialogues ou même de bons personnages. Le film est une merveille visuelle, c'est une envolée lyrique qui dure deux heures, c'est une émotion poétique permanente, c'est un fourmillement de moments magiques et de couchers de soleil magnifiques. Je ne parviens pas à être objectif mais après tout : qu'importe ? C'est ça que j'aime chez lui, car il m'a fait découvrir un aspect du cinéma que trop peu de créateurs mettent en avant : la beauté pure et simple.

 

Song to Song - de Terrence Malick
Song to Song - de Terrence Malick
Song to Song - de Terrence Malick

      Alors oui, Song to Song est mineur, comme l'était Knight of Cups, pour la simple et bonne raison que les images ne restent pas en tête. Elles se consomment puis s'oublient, car il manque des éléments dramatiques et des enjeux qui ont fait de The Tree of Life, La ligne Rouge, Un nouveau Monde ou encore Une vie cachée de véritables chefs d'œuvres intemporels. Mais bon sang, je me suis amusé à mettre le film en pause au hasard 50 fois de suite, et sur ces 50 images, pas une n'est à jeter. Chacune est belle et propre, un petit bijou visuel. Je n'ai rien d'autre à dire car Malick est un magnifique faiseur d'images et d'ambiances sonores. Il parvient à mettre en valeur chacun de ses acteurs et, même si Song to Song est oubliable sur le plan scénaristique, c'est une sacrée expérience cinématographique.

 

Song to Song - de Terrence Malick
Song to Song - de Terrence Malick
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
En terme de film de guerre j'ai un peu fait le tour et je peux vraiment certifier, sans prendre de risque, que c'est un des plus immersif que j'ai jamais vu, les scènes sur la colline fin tout le film en fin de compte.<br /> <br /> Je me suis toujours posé la question de savoir qui était mon compositeur préféré. Entre Ennio Morricone, John Williams, Hans Zimmer et plein d'autres, c'est dur quand même, mais il faut avouer que Hans Zimmer est un génie, pour moi ca va au delà en fait. Rien qu'en lisant le scénario, le mec à déjà la musique dans la tête c'est fou.
Répondre
S
Pour moi Zimmer est le patron, avec La ligne Rouge (musique réutilisée d'ailleurs brillamment dans Anges et Démons), et surtout Interstellar qui reste pour moi son chef d'oeuvre. <br /> <br /> Mais Morricone évidemment immense, ou d'autres qu'on oublie trop souvent comme James Horner.
T
Alors oui il m'a marqué plus que les autres vu que c'est le seul Malick qui figure dans mon top 50, enfin je crois, C'est la Ligne Rouge, je t'avais dit que j'aimais l'Histoire, alors peut-être qu'on a pas le même rapport avec ce film. Et toi ?
Répondre
S
C'est ce qui me semblait. Et finalement j'en viens à me demander si le premier Malick découvert ne finit pas par être le Malick préféré. <br /> La ligne rouge est mon deuxième préféré, il est incroyable ; je pense que la séquence du village avec la musique de Zimmer est l'une des plus grandes jamais tournées. Je crois aussi que c'est mon film de guerre préféré, tellement immersif et émouvant.
T
Ah mais pour moi The Tree of Life c'est clairement un d'œuvre, où ca mêle la contemplation, la beauté de l'image mais comme tu dis ce qui le différencie des autres c'est son scénario. Scénario inexistant dans les autres films et c'est pour ca que je pense que l'expérience cinéma peut être plus forte, parce que il y'a plus que les scènes à regarder.<br /> <br /> Mais dans tous les cas ce mec c'est un génie, là où d'habitude c'est les acteurs qui te font ressentir les émotions, il arrive à rendre n'importe quoi émouvant et beau, fin pour moi le premier film que j'ai vu de lui ca m'a mis une claque tant c'était super loin de ce que j'avais l'habitude de regarder.
Répondre
S
Oui et c'est d'ailleurs la question que je me posais : quel est le premier film de Malick que t'as vu, et est-ce que tu penses qu'il t'a marqué plus que les autres ?
T
Oui mais The Tree of Life est un Malick aussi, il pousse pas la contemplation aussi loin que les 3 autres films mais elle y est, et c'est ce coté (beauté de la scène) qui me fait regretter de pas avoir vu un des 3 films vu sur grand écran.<br /> <br /> Que veux tu, il est dans ma liste des priorités, et y'a des moments où je me fait des films qui ont 40 ans et que j'ai jamais vu, mais il va y passer incessamment sous peu c'est prévu. Après peut-être que t'es juste pas fan du personnage en lui même c'est possible aussi.
Répondre
S
Oui c'est tout à fait possible, je ne suis pas un grand passionné par la politique, pas plus au cinéma que dans la réalité. <br /> <br /> Oui je comprends pour l'idée du "trip d'images" mais je ne suis pas d'accord avec toi sur la contemplation. Je trouve que The Tree of Life va encore plus loin que les autres, même s'il a un scénario plus construit et un fil conducteur, je me souviens de scènes très emportées et contemplatives, bien plus que dans ses films suivants. L'énorme séquence sur "Lacrimosa" avec l'univers, les nébuleuses etc., c'est fou quand même. Il n'y a pas toutes ces choses dans À la merveille qui se concentre plutôt sur des instants de vie. <br /> <br /> On a tendance à dire que son tryptique poussait le bouchon "trop loin" dans la contemplation mais finalement, j'ai tendance à penser que The Tree of Life est son film le plus extrême. Ceci dit je ne l'ai pas revu depuis 6-7 ans je pense.
T
T'es un veinard, je me dit que j'ai peut être loupé la meilleur expérience cinéma de ma vie et je sais pas du tout si Malick est encore dans la même phase.<br /> <br /> Je peux pas te dire, j'ai pas encore vu Spencer, mais je pense que incarner Jackie Kennedy et Diana ca doit pas être la même chose, c'est pas trop la même personnalité, tu verras bien.
Répondre
S
Je ne pense pas que À la merveille ait été ma plus grande expérience ciné loin de là. Je pense que si je fais un top (bonne idée ça encore), The Tree of Life serait dans mon top 5 au ciné.<br /> <br /> Quoi ! Pas vu Spencer ! Faut remédier à ça, pour le coup Larrain m'a complètement emporté, j'ai trouvé ça incroyable. C'est d'ailleurs l'une des seules choses qui me font penser que je suis peut-être passé à côté de Jackie et que je devrais lui laisser une deuxième chance.
S
Par contre niveau cinéma je pense que toute oeuvre de Malick est une grande expérience, je n'ai pas eu la chance d'y voir Une vie cachée mais bon sang ça devait être génial.
T
Je me doute, Knight of Cups est celui que je préfère des 3 je pense.<br /> <br /> Moi je m'attendais quand même à un genre de faux Biopic qui retrace un moment assez court mais intense de sa vie et je trouvais que le film te mettais assez bien dans le climat de guerre froide, les enjeux politique mêlés aux ressentiments du privé etc. <br /> Même si c'est Natalie Portman clairement qui fait le film.<br /> J'ai plus apprécié Retour vers le Futur 3 après revisionnage et pourtant c'était pas gagné, on ne sait jamais.
Répondre
S
Haha Retour le futur 3 c'est un peu comme le vin, ça s'apprécie mieux quand on vieillit 😅<br /> <br /> Pour les Malick, ça tombe bien je vais faire mon top 10, maintenant que je les ai enfin tous vus. Mon préféré sur les 3 est clairement À la merveille, mais c'est logique puisque je l'ai vu sur grand écran et juste quelques mois après avoir découvert The Tree of life.<br /> <br /> Ok pour Jackie, faut que je me mette en condition. Pour Spencer j'ai adoré le film parce que Stewart est poignante et expressive, pour Jackie j'ai au contraire trouvé Portman très austère (mais c'est le rôle qui veut ça), ça m'avait moins marqué.
T
Je sais pas si t'as eu l'occasion de voir un film de cette "Trilogie de l'extrême" au cinéma, je suis carrément frustrés de pas avoir eu l'occasion de le faire, ca doit être une putain d'expérience quand même.<br /> Tu t'es refait Jackie ou tu comptes faire un article dessus du moins ?
Répondre
S
Oui j'ai vu À la merveille au cinéma à l'époque, c'était incroyable (même si pas autant que The Tree of Life). J'ai découvert Knight of Cups plus tard, je l'ai aimé mais je ne m'en souviens plus trop. <br /> <br /> Ah oui, j'avais oublié Jackie... Je vais peut-être me le faire dans les semaines qui viennent mais j'en garde quand même un souvenir assez terne.