Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

M. Night Shyamalan - Top 12

       Incassable repassait hier soir à la télévision et, comme à chaque fois que ça se produit, je l'ai revu. Je me suis dit que ce serait l'occasion de revenir sur la filmographie inégale de mon cinéaste favori ainsi que sur les raisons qui font que son cinéma me touche autant.

M. Night Shyamalan - Top 12

       M. Night Shyamalan et moi c'est une très longue histoire d'amour. Même si je suis conscient que son cinéma a faibli ces dernières années et que le réalisateur a eu de nombreux hauts et bas, j'accueille chacun de ses nouveaux films comme un événement. Shyamalan a façonné mon amour pour le cinéma au début des années 2000 ; ce sont des films comme Sixième Sens, Incassable ou Signes qui m'ont fait prendre conscience, assez jeune, que le cinéma était autre chose qu'un scénario et un casting.

 

     Aujourd'hui encore, je savoure avec d'intenses frissons les visionnages de ses 4 premiers films. Quand je dis "premiers", je parle de ses films à partir de Sixième Sens car, si le réalisateur a produit deux films avant le chef d'œuvre qui l'a fait connaître, il ne les considère pas vraiment lui-même comme faisant partie de sa filmographie. Je ne mentionnerai donc pas dans cet article Praying with Anger ni Wide Awake, d'autant que je n'ai pas encore eu l'occasion de les découvrir.

 

     J'aime les thématiques de ses films et, par-dessus tout, sa mise en scène reconnaissable entre toutes. Son style (plus particulièrement présent dans ses films pré-2010), est pour moi un délice de tous les instants. Sa caméra est douce et posée et c'est avant tout à travers l'image que Shyamalan raconte ses histoires. En un plan silencieux, le cinéaste est capable de nous exposer rapidement une situation et des personnages. Il peut aisément se passer de dialogues mais, lorsqu'il les utilise, c'est toujours dans un but de précision, de concision. Le dialogue chez Shyamalan est discret et sert à mettre en valeur les caractères ou motivations des personnages et il est assez rare que ceux-ci n'aient pas une réelle utilité. Malgré tout, je pense que je préfère ses séquences non verbales, généralement somptueuses, extrêmement bien construites, et aidées par une musique souvent mystérieuse (James Newton Howard, principalement). L'une de mes scènes shyamalanesques préférées se trouve dans Incassable, lorsque David fait glisser un journal vers son fils et que l'intégralité de la scène n'est qu'un échange de regards.

 

M. Night Shyamalan - Top 12

     Shyamalan est également un incroyable faiseur d'ambiances, on l'a vu de manière évidente à travers ses films à suspense tels que Sixième Sens, Signes ou The Village, mais ce talent transparait dans chacune de ses œuvres. Si un dialogue peut être tourné en une prise, sans coupure, alors Shyamalan trouvera un moyen de le faire tout en ajoutant un vrai sens à son plan. Dans Incassable (oui, encore lui), on peut citer l'un des dialogues entre Elijah et sa mère, entièrement reflétés dans une télévision éteinte, ou encore la naissance de celui-ci. Il y a aussi un incroyable sens de la transition qui me passionne chez le cinéaste, qui trouve parfois des astuces pour passer d'une situation à une autre simplement en déplaçant sa caméra. 

 

     Alors oui, bien sûr, M. Night Shyamalan s'est perdu. Je ne vais certainement pas ici défendre le réalisateur aveuglément et je reconnais ses faiblesses, mais son cinéma est extrêmement riche et fascinant. Il sait imposer ses univers et, qu'on y soit sensible ou non, c'est toujours fait de la manière la plus cinématographique possible. Il ne faut pas oublier, également, que ce fut l'un des rares cinéastes à exploiter pleinement le potentiel d'acteurs comme Bruce Willis ou Mel Gibson en leur proposant des rôles intimistes et très éloignés de leur registre habituel. Selon moi, Sixième Sens et Incassable sont les deux plus grands rôles de Willis et, si on écarte Braveheart, il n'y a guère de films où Mel Gibson excelle plus que dans Signes

 

      Bref, j'adule M. Night Shyamalan et, en attendant son prochain film Knock in the Cabin avec Rupert Grint en 2023, voici mon top 12 de ses films. Il est bon de remarquer que sur 12 longs-métrages, 7 font partie de mon top 300 et 3 de mon top 50... Oui, on peut le dire, je suis amoureux du cinéma de Shyamalan et j'ai clairement apprécié les 10 premiers films de ce top.

 

M. Night Shyamalan - Top 12

      Clairement son chef d'œuvre. Tout est parfait, du scénario à l'atmosphère, en passant par la double lecture qui s'appuie sur les comics pour faire d'Incassable un anti-film de super-héros absolument passionnant. Le twist final est un bonus, car même sans ça, le film est exceptionnel. Article.

 

M. Night Shyamalan - Top 12

      Y a-t-il encore besoin de présenter Sixième Sens ? Non.

 

M. Night Shyamalan - Top 12

      Split est le film qui prouve que M. Night Shyamalan n'est pas "mort" et qu'il en a encore sous le capot. On y retrouve tous les éléments qui ont fait ses succès : un excellent casting, un suspense fou, une mythologie cohérente et fascinante, un twist totalement renversant. Article.

 

M. Night Shyamalan - Top 12

      Un des meilleurs films d'extraterrestres jamais réalisés ? Très probablement. Signes est à mon goût - paradoxalement - le film le plus drôle de M. Night Shyamalan. On oublie souvent de le dire, mais le cinéaste est également doué pour glisser dans ses œuvres des petits moments d'humour très discrets et toujours efficaces, ici notamment à travers Joaquin Phoenix. Mais évidemment, Signes est avant tout un drame poignant. Article.

 

M. Night Shyamalan - Top 12

      Je ne l'ai pas vu depuis longtemps, mais il est clair que The Village a su révolutionner le cinéma d'horreur en son temps, en traitant le rythme différemment. Avec des plans-séquences et un suspense produit par le hors-champ, Shyamalan file des frissons sans jamais imposer un rythme effréné. La tension se met en place tout doucement. Et puis, n'oublions pas cette incroyable scène de ralenti entre Lucius et Ivy, c'est sublime.

 

M. Night Shyamalan - Top 12

      Glass est une très belle conclusion pour l'univers de super-héros créé par Shyamalan. Certainement le dernier grand rôle de Bruce Willis. Article.

 

M. Night Shyamalan - Top 12

      Mais oui, je fais partie de ces très rares personnes qui affectionnent Phénomènes et qui le trouvent passionnant d'un bout à l'autre. Les séquences de suicides sont glaçantes et j'ai adoré ce traitement plus frontal des images, auquel Shyamalan ne nous avait pas habitué. Son principal défaut réside, pour le coup, dans son casting trop quelconque, mais le film demeure efficace et, bon sang, certains plans sont inoubliables !

 

M. Night Shyamalan - Top 12

       Pas vu depuis longtemps, mais je faisais partie des spectateurs qui défendaient La jeune fille de l'eau corps et âme lors de sa sortie. Premier film sans twist du cinéaste - ce qui avait déçu un paquet de monde, c'était le risque - La jeune fille de l'eau est un très joli conte avec une musique absolument mémorable. Après coup, j'admets tout de même que certains éléments sont grossiers, comme cette absurde vengeance contre les critiques cinéma, peu subtile. Malgré tout, les détracteurs de Shyamalan sont un élément très important de sa carrière, puisqu'ils ont en partie contribué à sa chute.

 

M. Night Shyamalan - Top 12

      Old est à mon sens le film qui montre à quel point M. Night Shyamalan a du mal à se défaire de sa réputation de "cinéaste à twist final". A force de vouloir à tout prix répondre aux attentes du public, on est contraint parfois de faire n'importe quoi. Pour autant, si on lui enlève sa fin grotesque, Old tient debout et m'a beaucoup plu d'un point de vue cinématographique. En jouant avec les plongées et contre-plongées, mais aussi avec le hors-champ qu'il maîtrise à merveille, Shyamalan nous offre quelques séquences virtuoses. Article.

 

M. Night Shyamalan - Top 12

       Une belle ambiance, une tentative d'intégrer les nouvelles technologies à ses histoires mais aussi un twist redoutable. Cependant, The Visit est parcouru de scènes déconcertantes, comme celle de la couche. Incompréhensible, mais fun.

 

M. Night Shyamalan - Top 12

      Bon, là, ça se complique. After Earth est mauvais (banal, tout au plus !) et ne raconte pas grand-chose. Il souffre d'un casting peu investi et d'un scénario extrêmement froid. C'est la période creuse de Shyamalan qui, définitivement, est bien plus efficace dans un cinéma intimiste.

 

M. Night Shyamalan - Top 12

      Euh... il y a une erreur, ce film n'est pas un film de Shyamalan. C'était un top 11 en fait, désolé.

 

 

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article